Angel wings T7 Mig madness.

Dessin: Romain Hugault.
Scénario: Yann.
Éditeur :Paquet
Date de sortie : 16 mars 2022.
48 pages
Genre : guerre, aviation.
«Foutue météo ! j’en ai ma claque des entraînements à l’appontage. »



Hiver 1952…
Depuis plus de deux années, la Guerre de Corée confronte l’Amérique au péril communiste ; le monde est au seuil d’un conflit nucléaire… Dans le ciel Coréen, l’armée de l’air chinoise équipée des redoutables Mig 15 soviétiques, surclasse les jets américains au-dessus de « Mig Alley » où se déroulent d’âpres combats aériens. Pendant ce temps, en Floride, Angela pilote à distance des drones-cibles destinés à l’entraînement des jeunes recrues ; de son côté, Rob s’est engagé comme pilote de F9F-5 Panther à bord de l’USS Oriskany, un porte-avion patrouillant dans la mer de Chine ; sa nouvelle mission « sensible » consiste à localiser et à détruire l’épave de l’appareil espion P2V-2 Neptune « Cape Cod » qui vient d’être abattu par un Mig en zone ennemie. Cet appareil est équipé d’un matériel électronique top secret et il est hors de question qu’il tombe aux mains des rouges. Ce jour-là, Rob décolle, en dépit d’un plafond très bas et une météo pourrie, pour une mission dont il pourrait ne pas revenir.

Mon avis.
Amis lecteurs, ne tardez pas trop à vous procurer cet album si vous voulez avoir une première édition car les 25.000 exemplaires sont déjà placés et qu’une seconde impression est déjà lancée. A noter aussi une version spéciale canal BD tirée à 1600 exemplaires et une autre version grand format à 2500 ex avec vernis sélectif sur la couverture.
Bref, il va falloir mettre la post combustion en route pour ne pas rater votre appontage pour une 1ère édition ou un tirage spécial.
Mais pourquoi cet engouement pour cette série ? Mais pour le dessin de Romain Hugault pardi !
C’est un peu comme dans le cyclisme, il y a les bons coureurs et les cadors comme Eddy Merckx. Eh bien Romain, c’est un peu le Eddy de la BD. En plus je viens d’enchaîner deux séries sur la guerre du pacifique, donc je peux comparer le rendu de ces ouvrages. Ici avec le tome 7 d’Angel Wings, on a clairement pris de l’altitude et atteint le 7e ciel. Il suffit de regarder le porte avion de la couverture, une merveille, tout comme le rendu des jets, on a l’impression de toucher leur belle coque en métal. Dans cet album, on est à une époque charnière où les avions à réaction côtoient encore les avions à hélice mais l’avenir est clairement pour les jets.
Le scénario avance quasiment aussi vite qu’un Mig, je l’ai même trouvé trop rapide. On va à l’essentiel mais c’est super efficace aussi si vous êtes amoureux d’aviation. A noter aussi, un soin apporté au phrasé typique des aviateurs pour les communications.
Et Angela dans tout ça ? Là je vous laisse le découvrir mais elle a une fameuse rivale pour la page centrale !

Sambair.

2 commentaires sur “Angel wings T7 Mig madness.

Ajouter un commentaire

  1. Les histoires de guerre ne sont pas ma tasse de thé, mais je dois reconnaître que le petit Eddy Merckx est doué pour le dessin !🥰😜

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :