Le silence de l’ombre  

Scénario : Xavier Bétaucourt & Élodie Garcia
Dessin : Élodie Garcia
Éditeur : Jungle
176 pages
Date de sortie : 20 janvier 2022
Genre : Introspection, deuil, tranche de vie, société, jeunesse.

« Une histoire sous forme de conte pour aider à surmonter ses émotions lors d’un deuil, comment y faire face et s’en relever. »

Présentation de l’éditeur :

Nao est un petit garçon de 10 ans qui vient de perdre son grand-père d’une crise cardiaque. Suite à son décès il semble inconsolable et surtout il reproche à sa mère Aiko de ne pas être aussi triste que lui. Elle replonge alors dans ses souvenirs d’enfance et lui explique qu’elle comprend sa peine car il y a bien longtemps lorsqu’elle avait son âge elle a perdu sa sœur et la tristesse et la colère sont entrés en elle, l’ombre a pris possession d’elle. Pour Aiko va alors commencer un long voyage introspectif pour combattre l’ombre qui, comme on le comprendra, n’est qu’une partie d’elle-même.

Le silence de l-ombre_Xavier Betaucourt_Elodie Garcia_Jungle edition_extrait

Mon avis :

Il y a des œuvres jeunesses, comme « Le cœur rouge et or de Nestor » ou « Rat et les animaux moches », qui vous prennent au cœur. C’est le cas de « Le silence de l’ombre » également. D’entrée de jeu, Xavier Bétaucourt et sa complice nous dépeignent la complicité qui unit Nao à son grand-père. En une planche à peine, avec ce simple jeu de la balançoire, on sent tout l’amour qui les lie, et bien évidemment, la tragédie de perdre ce grand-père si brusquement.

Mais la mort est inéluctable. On finit tous par la rencontrer, d’abord indirectement, puis en face à face. Mais Nao ne comprend pas. Il est trop petit. Il peine à canaliser la douleur et le vide qui le submergent, ainsi que cette colère immense de n’avoir rien pu faire… que sa maman n’ait rien pu faire alors que c’est une adulte ! Alors celle-ci lui raconte l’aventure qui lui est arrivée, quand elle avait 10 ans, et que sa sœur jumelle est décédée peu de temps après sa maman.

Le silence de l-ombre_Xavier Betaucourt_Elodie Garcia_Jungle edition_extrait2

Tels les enfants dans Narnia, elle a franchi une porte magique donnant accès à une forêt inconnue. Comme Dorothée et le petit Chaperon Rouge, elle a dû suivre le chemin menant à destination… Oh, pas le magicien d’Oz ni la maison de Mère-Grand, mais l’antre de l’Ombre, celle qui détruit tout sur son passage, qui change les créatures vivantes en statues de glace et qui remplit les cœurs avec le néant.

Si déjà le scénario est captivant, le dessin d’Élodie Garcia est carrément envoûtant ! Il m’a d’abord fait penser aux petites figurines parfumées Santoro ; une aura de charme et de candeur à laquelle s’ajoute un petit « je ne sais quoi » de beau et simple à la fois. Un mélange savoureux de couleurs face à l’obscurité de l’Ombre et de ses sbires, la sympathie émanant des protagonistes rencontrés, que ce soit l’ours bienveillant, les arbres bavards ou les petits champignons téméraires.

Avec tout ça, pas étonnant que « Le silence de l’Ombre » fasse partie des 31 titres en lice pour le prix 2022 des Lecteurs.com ! C’est une pépite d’humanité, d’amour et de tendresse pour les plus petits qui affrontent la mort pour la première fois au travers d’un être cher ; la difficulté, aussi, pour les parents qui n’ont pas toujours les mots, les gestes…

Une belle histoire toute en poésie pour les enfants, et même les plus grands.
ShayHlyn.

2 commentaires sur “Le silence de l’ombre  

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :