Arkhê – Laïlah

Scénario : Caza
Dessin : Caza
Éditeur : Les humanoïdes associés
103 pages
Date de sortie :  novembre 2021
Genre : Fantastique ; fantasy ; science-fiction

 


« Les millénaires s’écoulent, dans le silence d’une mer immobile, plus dense qu’un mercure… et l’arche reste close (épave hermétique) »

 

Présentation de l’éditeur

La transformation d’un humanoïde en oiseau sublime, la célébration muette du corps féminin, une réécriture du mythe de l’Arche de Noé, un univers planet-fantasy complétement décalé, une succession de triptyques aussi poétiques que magistraux… Caza a mis la précision de son trait au service de son imaginaire pour livrer une vision quasi psychédélique de la science-fiction – le tout dans une ambiance érotico-cosmique dopée par une mise en couleur saisissante.

 

arkhe-lailah_pl

 

 

Mon avis

Caza, c’est un nom que l’on ne peut dissocier de la grande aventure Metal Hurlant. Celle de la fin années 70 et du mythique magazine créé par Dionnet, Druillet et Moebius. Caza a fait partie de l’aventure dès le début. Il a pu ainsi laisser libre court à son imagination débordante et délirante, comme on peut le voir dans ce recueil réunissant quelques histoires au dessin aussi époustouflant que le scénario est hermétique. Dans un mélange de fantasy, d’onirisme, d’ésotérisme psychédélique, de mythologie revisitée ou de philosophie érotico-cosmique, Caza nous entraîne dans son univers assez glauque où la poésie se mêle à une espèce de réflexion existentielle sur la création.

Bon, en vrai c’est quand même très hermétique pour ne pas dire complètement barré ! A moins d’être dans le même monde parallèle que lui, on ne lit pas Caza pour ses scénarios qui sortent de sa tête à travers sa plume dans une sorte d’écriture automatique. Les mots coulent, les textes se déroulent comme des complaintes, on peut trouver ça beau si on aime le chant des mots. Sinon, on se contente du dessin absolument éblouissant et des techniques utilisées, notamment les dessin en noir et blanc avec la technique du modelé aux petits points exécuté au rotring. Un travail titanesque qui offre un rendu d’image incroyable de détails, d’ombres et lumières, de volumes !

Un ouvrage splendide qui ravira les nostalgiques de l’époque Métal Hurlant et qui fera découvrir ou redécouvrir un auteur au style unique qui fait référence en matière de SF, au même titre que Moebius ou Druillet. A réserver toutefois à un public adulte tant l’érotisme y est explicite…

Loubrun

 

5 commentaires sur “Arkhê – Laïlah

Ajouter un commentaire

  1. « Dans un mélange de fantasy, d’onirisme, d’ésotérisme psychédélique, de mythologie revisitée ou de philosophie érotico-cosmique, » :-)))))
    C’est quand meme moins barré que Druillet : totalement illisible !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :