Les Contes de la Umbrella Academy – Tu pues la mort !

Scénario : Gerard Way, Shaun Simon
Dessins & Couleurs : I.N.J Culbard
Editeur : Delcourt
DL : 08/2021
ISBN : 978-2-413-04187-0
NB pages : 176

« Numéro 4, vous ne pouvez plus vivre ici. »

Version Originale You Look Like Death ! The Umbrella Academy #1-6 publiée aux US chez Dark Horse Comics.

En 2014, on voyait débarquer chez nous Killjoys avec au scénario le duo Gerard Way / Shaun Simon. Depuis Gerard Way à co-crée Unbrella Academy avec Gabriel Bá, Shaun Simon co-crée quant à lui Collapser (inédit en VF) avec Mikey Way (le frère) dans le DC’s Young Animal. On retrouve également Gerard Way sur Doom Patrol version Young Animal. Bref, ils se connaissent et s’apprécient (je vous fais grâce du parallèle sur leur jeunesse et le groupe de rock My Chemical Romance) et c’est donc tout naturellement que Gerard Way fait appel à Shaun Simon pour ce hors-série d’Umbrella Academy.

Les 7 enfants adoptés par Sir Reginald Hargreeves sont chacun doté de puissants pouvoirs. En grandissant, leur étonnante fratrie recomposée lutte contre le mal et perfectionne ses dons au sein de la Umbrella Academy afin de « protéger le monde ». Mais Klaus se débat depuis toujours avec son effrayant pouvoir et n’est pas le moins dysfonctionnel de l’équipe… Et avec le temps il s’adonnera à diverses addictions. Ce spin-off met l’accent sur Klaus, capable de parler aux morts, alors qu’à 18 ans, il est viré de l’Académie. Il repousse ce don en abusant de substances illicites et d’alcool…

Cette aventure peut se lire indépendamment de sa série mère, mais il vous faudra au moins connaitre Klaus (par la série TV par exemple) pour ne pas être perdu. On en apprend d’ailleurs assez peu sur Klaus dans cet album, la vraie bonne idée de cet hors-série étant de laisser la part belle à une galerie de personnages secondaires hauts en couleurs. (Anciennes gloires d’Hollywood en perte de vitesse, vampires – dont un singe -, fantômes etc.)

Aux dessins un I.N.J Culbard dont l’on a déjà pu apprécier le travail sur les adaptations comics de Lovecraft ICI ou LA. Sympa sans être ahurissant ses planches sont à minima plus lisibles que celles de Gabriel Bá sur la série principale.

Quant au travail éditorial, Delcourt n’est comme d’habitude pas avare avec une préface par Robert Sheenan (Klaus dans la série Netflix), une postface de Shaun Simon (deux pages chaque), une galerie de couvertures de dix-huit pages, recherches graphiques avec commentaires par I.N.J Culbard (quatre pages), et une petite bio des auteurs. Toujours appréciable.

ScénarioDessinico_Album
coeur_deux_et_demicoeur_troiscoeur_trois

JaXoM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :