No Control – Perfect Edition

Scénariste : Lynn Okamoto
Dessinateur : Mengo Yokoyari
Editeur : Delcourt / Tonkam
Genre : Humour
Sortie : le 19 mai 2021

Avis de l’éditeur :

Subaru est une jeune fille de bonne famille, parfaite, jolie et intelligente, qui fréquente une pension huppée. Le héros, son ami d’enfance, a réussi à se faire admettre dans le même lycée qu’elle pour la retrouver.

Mon avis :

Depuis toujours, Saito en pince pour Subaru. Gamins, ils étaient inséparables et ont passé des années merveilleuses en tant qu’amis. Et puis leurs routes se sont séparées : issue d’une bonne famille, Subaru étudie dans un lycée de haute renommée, tandis que Saito endure et persévère pour gagner une bourse d’études.

Des années plus tard, il parvient, suite à son dur labeur, à intégrer le même lycée que la fille qu’il aime… sauf qu’elle l’ignore et le rejette. Ne sachant plus quoi tenter, il invoque une formule magique demandant au Dieu de la contrepartie de relier leurs chambres. Il n’en faut pas plus pour que la requête du jeune homme devienne réalité.

Désormais, leurs chambres communiquent mais pas seulement ; durant une heure par jour, Subaru perdra son self control, et se laissera aller à toutes ses tentations.

No control_Perfect Edition_Lynn Okamoto_Mengo Yokoyari_Delcourt_Tonkam_page 6

En 2018 sortait ,pour la 1ère édition française, un titre OVNI mêlant la séduction entre un jeune homme et une fille de bonne famille sur fond d’essence sexuelle. Prêt à tout pour conquérir le cœur de celle qu’il aime, Saito demande au Dieu de la contrepartie d’exaucer son vœu. Mais, il ne s’attendait pas à un tel résultat. Chaque jour, Subaru libérera ses pulsions sexuelles sur la personne de Saito. Un melting-pot purement japonais jouant sur les quiproquos, les scènes scabreuses et les effets pince-sans-rire à volonté.

No Control y va bon train, sans ménagement : de quoi surprendre le lecteur le plus aguerri par ce type de lecture. Car du sexe, vous en aurez ici à toutes les sauces et plutôt crues dans leur contenu, bien que privilégiant la carte de l’humour, zigzaguant en permanence sur cette frontière entre politiquement correct et piétinant la vertu sous tous ses angles.

No control_Perfect Edition_Lynn Okamoto_Mengo Yokoyari_Delcourt_Tonkam_page 382

Lynn Okamoto nous livre un récit devenu culte tout au long de ces 400 pages de lecture. Car au-delà des stéréotypes et des clichés, les protagonistes vont jusqu’au bout d’eux-mêmes tout en cernant les réelles difficultés se présentant à eux.

Bon, certes, tout se déroule à la vitesse Grand V : leur passion naissante créant de nouveaux compromis et de réels freins tels que l’adversité paternelle de Subaru qui se refuse à leur union, ou un prétendant coureur de jupons qui recherche une jeune épouse…

La partie graphique signée Mengo Yokoyari sonne juste sans pour autant nous en mettre plein la vue. Un trait relativement basique, sans prétention quelconque mais qui s’illustre agréablement avec sa trame.

Bon, on vous l’accorde le schéma constructif demeure maigre (une formule magique permettant de libérer les endorphines et les phéromones sexuelles), mais au final, qu’est-ce que cela fonctionne bien !

Coq de Combat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :