La rousseur pointée du doigt.

Auteure: Charlotte Mevel.
Éditeur : Delcourt.
112 pages.
Genre: sociologie.

« Toi, tu es différente et je n’aime pas ça. Ta différence est un défaut détestable »

Le résumé.
Ses cheveux roux, Charlotte en avait fait un non-sujet. Pourtant, à la naissance de son fils, roux lui aussi, les allusions déplacées fusent. Ce qui n’était qu’un détail, la touche désormais. L’autrice se lance dans un voyage introspectif, questionne sa singularité, notre rapport à l’altérité et se réapproprie sa rousseur pour mieux en déposséder les autres. En toute subjectivité, bien sûr !

Mon avis.

On pourrait croire le sujet assez léger. J’aurais imaginé qu’être roux ou rousse était presque un avantage, une différence positive en quelque sorte. Un exemple pour s’en persuader, dans la série Queen’s gambit, quelle coloration a l’héroïne pour marquer sa différence ? Rousse bien entendu ! Et puis en lisant ce récit introspectif, je me rends compte de mon erreur, de ma vision caricaturale d’avoir des cheveux de feu. Il faut l’avouer qu’on associe quasiment directement cette coloration à une sorcière. On la relie aussi à la luxure, aux flammes de l’enfer et autres joyeusetés. Bref une différence qui dans le passé a été bien lourde à porter avec quelques beaux restes actuellement.
Charlotte Mevel dont c’est la 1ère BD fait le tour historique de toutes ces discriminations avec aussi un aspect scientifique, sociologique et même artistique. On est clairement plus dans l’illustration pour son dessin qu’autre chose. Un peu dommage de sous-exploiter les possibilités du format BD pour enfoncer le clou de son propos.
Je ne sais pas si cette BD a été une sorte de thérapie pour l’auteure mais je peux vous dire que cette lecture fait réfléchir sur notre rapport à la rousseur et plus globalement à la différence.
Pas facile de s’extirper de la pensée dominante, des blagues douteuses et voir qu’on est proche d’un racisme très primaire.
Pas si anodine que ça cette lecture !

NB : Connaissez-vous des titres de BD avec des personnages roux ?
Perso, j’ai toute de suite pensé à la série Sang de lune et vous ?

Samba.

3 commentaires sur “La rousseur pointée du doigt.

Ajouter un commentaire

  1. Moi j’ai aussitôt pensé à ma rousse préférée… La sculpturale Pelisse de la Quête ou la sorcière Florie de Mortepierre… voire les belles Moréa ou Rubine.

    Côté garçon, le plus célèbre Spirou et son Spip.
    Sinon, côté réel, ma préférée est la belle avocate Audrey Fleurot !😍

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :