O.S.E ( Overcome.Survival.Experience)


Scenario: Loiki Nihon.
Dessin: Shaos.
Editeur: Tartamudo
Sortie: 28 aout 2018.
256 pages.
genre: seinen.

«Parmi les réponses suivantes, dans votre vie laquelle de ces infractions n’avez-vous pas encore commises ?
A)une fraude fiscale. B) un manquement aux obligations déclaratives C) un meurtre.»

Le résumé.

L’histoire se passe en France, en 2022, où une multinationale franco-japonaise spécialisée dans l’industrie du jeu vidéo «Next- Gen» (Star Unique Soft), lance dans le monde entier deux produits d’un tout nouveau genre : «O.S.E» ET «R.O.S.E».
Le premier, est un programme qui permet au joueur équipé d’un casque virtuel rattaché à une nouvelle console de jeu appelée «L.I.F.E Station», de combattre ses peurs de manière ludique, au travers de diverses épreuves psychologiques et/ou physiques.
Des quiz et autres mini-jeux, tout cela lié aux phobies de chacun-e.

OSE

Mon avis.

Ce qui caractérise le plus les mangas, c’est qu’on rentre souvent très vite dans le vif du sujet. Mais O.S.E est un manga à la française donc on prend plus son temps, on visite quasiment tous les stands de cette fameuse asian virtual expo 2022, on flâne, on fait connaissance, on passe son temps en somme. Et on peut clairement dire que ça sent le vécu. J’ai eu cette impression que le scénariste a voulu y mettre tous ses propres souvenirs pour ce genre d’événement. Bref, il faut attendre la moitié de l’album pour E.N.F.I.N voir l’organisatrice du salon passée à la moulinette du jeu. La lecture devient plus pêchue, l’idée de lui faire passer un quizz devant une grande foule est intéressante. Cependant, le cheminement manque de réelle surprise, c’est presque un peu cliché comme parcours pour cette femme ambitieuse.
Au total, 15 cobayes vont devoir passer ce jeu des phobies. 15 personnes, 15 tomes ? Pour le moment on en est à 2 tomes via un financement via Ulule et une diffusion par les éditions Tartamudo.
Comme on dit, Aléa jacta est . Si vous avez plus d’info sur la suite, n’hésitez pas à les mettre en commentaires.
Pour la partie graphique, Shaos s’en tire avec les honneurs. C’est presque du grand classique avec ces femmes fatalement « trop » belles, ces garçons un peu maladroits mais sympatoches et ces nombreux clins d’œil.
Voilà finalement une lecture plutôt agréable mais aussi rien de bien novateur, dans la profusion des titres actuellement, on doit presque viser plus haut.

Sambo.S.E
Inscrivez-vous à la newsletter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :