Mata Hari

Scénario : Esther Gil
Dessin : Laurent Paturaud
Éditeur : Daniel Maghen
68 pages
Date de sortie :  septembre 2019
Genre : biographie romancée


Mata Hari a-t-elle vraiment été un agent double ou a-t-elle servi de bouc émissaire aux services secrets français ?

 

Présentation de l’éditeur

Ce récit commence à la fin du 19ème siècle et se termine en 1917. Il relate les trois grandes étapes de la vie de Margaretha Zelle, surnommée Mata Hari : son séjour avec son mari officier dans les Indes néerlandaises où elle s’initia aux danses indonésiennes, son retour en Europe et son ascension fulgurante comme danseuse orientale, puis son arrestation par les services secrets français pendant la Première Guerre Mondiale en tant qu’espionne au profit de l’Allemagne se concluant par son procès, puis sa condamnation à mort.

mata hari__pl

Mon avis

Voici l’un de mes achats effectué lors de mon retour en librairie après déconfinement. Une BD dont la belle couverture ne m’avait pas échappé lors de sa sortie en septembre 2019, d’autant qu’à la même époque sortait un autre album consacré à la belle espionne dans la collection Rendez-vous avec X chez Glénat. Deux albums coup sur coup consacré à ce personnage énigmatique qui fascine toujours autant un siècle après son exécution.

Présentée ici par Esther Gil et Laurent Paturaud dans une approche plus romantique, on découvre dans une première partie une femme moins manipulatrice mais plutôt animée d’un courage et d’une force revancharde, en quête d’une reconnaissance sociale. La partie consacrée aux intrigues entre les services secrets allemands et français pendant la guerre est finalement abordée assez rapidement et de façon très claire sous l’angle de la réhabilitation. Loin du cliché de l’espionne habile manipulatrice, elle est ici montrée comme une victime et un pion des services secrets dont elle acceptera le rôle proposé en ayant bien conscience de rentrer dans une nasse.

Une version sans doute assez idéalisée du personnage mais néanmoins crédible et qui peut-être se rapproche de la vérité. En tout cas on aime à le croire.

La partie graphique de Laurent Paturaud est splendide. Des décors paradisiaques de Java aux salons luxueux parisiens, le trait élégant et fin sied parfaitement à toutes les ambiances de cette histoire. La beauté de l’actrice est même presque trop parfaite à tel point que les années ne semblent avoir aucune emprise sur ses traits.

Un très bel album qui à défaut d’apporter un éclairage très nouveau sur ce personnage, a le mérite de tenter de contribuer à sa réhabilitation.

Loubrun

 

 

 

 

2 commentaires sur “Mata Hari

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :