Airborne 44 T8 Sur nos ruines.

Auteur : Philippe Jarbinet.
Éditeur : Casterman.
Sortie : 15 mai 2019.
58 pages + 6 pages pour un dossier graphique.
Genre : guerre.

« De tous les hommes que je n’ai pas aimés, tu es mon préféré ».

airborne 44 t88 p

De la débâcle allemande au premier pas sur la Lune.

Alors que la guerre touche à sa fin, Solveig, Jörg et Aurélius partent à la recherche de Nathan et Nadia. Les deux enfants sont sur les routes afin d’échapper aux derniers sursauts du conflit.
Les dangers s’enchaînent autour d’eux. Dans une époque troublée, le futur se met déjà en place et les différentes forces en présences placent leurs pions pour l’après. L’armistice n’est pas encore signé que des savants sont déjà lancés dans la course à l’espace. Ainsi des chercheurs tels que Werner Von Braün se sont déjà lancés dans leurs recherches sur les appareils qui amèneront l’homme à poser le pied sur la lune vingt ans plus tard.

Airborne 44 -8- Sur nos ruines

Mon avis.
Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le nombre de titres sur la 2e guerre mondiale explose ces derniers temps dans le monde du 9e art : Afrika korps, Berlin sera notre tombeau, Albert Goring, une famille en guerre… et on pourrait continuer ainsi jusqu’à remplir une chronique surtout quand son auteur manque d’inspiration. Mais là n’est pas mon intention de pointer Airborne 44 comme une série opportuniste puisqu’elle a débuté il y a 10 ans en 2009.Je pense plutôt qu’elle en a inspiré plus d’un à s’intéresser au sujet. Vous avez remarqué comme je meuble…
Bon un tome 8 dans la lignée des précédents, admirablement bien dessiné par un Philippe Jarbinet au sommet de son art. Si j’osais, je dirais qu’il arrive à rendre « magnifaik » la guerre surtout avec sa colorisation tout en douceur. C’est du bel ouvrage indéniablement. En plus, l’histoire tient bien la route dans cette Allemagne d’avril 45 en pleine débandade. J’ai eu parfois un peu de mal dans tous les noms évoqués mais à la fin, je suis retombé sur mes pattes avec un beau tir final.
Voilà, parfois pas besoin de faire de long discours, quand c’est bon, c’est bon.

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :