Berlin sera notre tombeau T1/3 Neukölln.

Auteur : Michel Koeniguer.
Éditeur : Paquet (collection mémoire 1939-1945)
56 pages.
Sortie : juin 2019.
Genre : guerre.

« Je pense à ma famille…à mon petit dernier que je n’ai jamais vu. Je ne sais même pas où ils sont, si ma femme va bien, si les gaullistes s’en sont pris à eux… »

berlin sera notre tombeau t1

Le résumé.
La 33 Waffen-Grenadier-Division der SS Charlemagne, en français, la « 33e division de grenadiers de la Waffen-SS « Charlemagne », nommée le plus souvent « la division Charlemagne », était l’une des divisions d’infanterie de la Waffen-SS de la Seconde Guerre mondiale. Elle était constituée majoritairement de Français engagés volontaires.
Cette division étrangère de l’armée allemande participa à la bataille de Berlin en avril et mai 1945. Sous le commandement du SS-Hauptsturmführer Henri Fenet, elle fut la dernière compagnie à défendre le bunker d’Hitler.

berlin sera notre tombeau t

Mon avis.
Un après-midi sur les ondes de radio Maréchal nous voilà.
« Qui a eu cette idée folle
Un jour d’infiltrer Berlin
C’est cette sacrée division Charlemagne »
-Très belle chanson de France G glorifiant nos illustres combattants mais rejoignons sans tarder notre envoyé spécial à Berlin où se joue le sort de l’Europe.
-Allo Jean-François, me recevez-vous ?
-Oui Jean-Guillaume, je vous entends, je suis actuellement avec l’oberscharführer Henri de Varennes de la 33r waffen-grenadier-division der SS Charlemagne… plus communément appelée division Charlemagne. Alors mon général, quelle est la situation ?
-Eh bien nous contenons les bolcheviques dans les rues de Berlin avec vaillance et détermination.
-Vous allez donc sauver notre führer de la peste communiste ?
-Malheureusement, c’est un peu un baroud d’honneur, c’est pourquoi on a demandé à notre peintre des armées terrestres, le caporal Koeniguer de retranscrire par dessin nos derniers exploits pour la France.
-On peut dire qu’il a du talent le bougre, c’est admirablement bien retranscrit, on se croirait au cœur des combats.
-Oui, c’est un peu une sorte de journal de campagne mais illustré.
-Je suppose que vous y avez « le beau rôle ».
-Vous savez ce qu’on dit « C’est le vainqueur qui écrit l’histoire » donc on n’est jamais trop prudent.
-En tout cas, c’est très immersif comme expérience.
-Oui et si vous avez la chance de tomber sur une 1ère division, vous aurez droit aux premières pages en noir & blanc de notre défaite. Et le Noir & Blanc ne triche jamais avec le talent.
Voilà Jean-Guillaume, c’est à mon avis ma dernière séance, tout semble perdu, même Eddy Mitchell ne viendra pas nous sauver du désastre mais sachons mourir dignement.
-C’est tout à votre honneur.

Fin de transmission.

Vous avez ressenti un malaise pendant ce reportage ?… eh bien c’est normal ! 

Samba.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :