Giacomo C. Retour à Venise T2 : le Maître d’école.

Dessin : Griffo
Scénario : Jean Dufaux.
Editeur : Glénat.
Sortie : 28 novembre 2018
56 pages.
Genre : comédie historique.
« Un salaire ! Vous vous êtes vendu pour un salaire ! Mais tout le monde sait que les salaires infestent l’esprit ! Et le sang ! Et le membre ! »

giacomo c t2

Résumé.
C’est un choc : Giacomo C. travaillerait désormais comme agent pour la Cuarenta Criminale ! Pour ses anciens compagnons, c’est une trahison. Comment lui, le libertin, l’insoumis, le marginal, a-t-il pu se vendre au service du pouvoir ? Ils oublient que, comme bien souvent avec Giacomo, les apparences sont parfois trompeuses.

Mon avis.
Après un tome 1 qui permettait à Giocomo C de retomber sur ses pattes ou plutôt sur ses couilles, voilà donc un an après la suite des aventures du célèbre séducteur. Et pour moi, il s’agit d’une bonne surprise car j’y ai retrouvé un Jean Dufaux en grande forme. Son idée de faire passer Giacomo de l’autre coté de la force lui permet de proclamer de belles tirades verbales bien senties.
Des exemples : « les hommes honnêtes en politique sont une plaie, ils sont appelés à disparaître » …et ils ont bien disparus. Une autre « Mes amis…saluons le courage de Parmeno ! Il devra trouver les mots justes devant l’implacable rigueur de la justice ! Puisse le seigneur l’inspirer ! Il aime les ivrognes, ne l’oublions pas » Et paf dans ta gueule !
Non, franchement, je me suis régalé malgré une histoire un peu trop manichéenne pour ce coureur de jupons avec une mort assez rocambolesque. D’ ailleurs notre héros en convient « cela tenait à un fil ».
Il me semble aussi que le résident des Canaries (Griffo) a aussi réduit son épure pour rendre gloire à la cité des doges. C’est toujours un plaisir de se remémorer des souvenirs de vacances en revisitant par exemple l’arsenal ou le pont des soupirs.
arsenal-tours
Finalement, une lecture que je qualifierais de PLAISIR, plaisir des sens, plaisir de retrouver un Giacomo en pleine forme, plaisir du regard qui s’écrase sur le marbre ou sur de jolies courbes, plaisir d’impertinence, plaisir d’encanaillement, plaisir, malice et perfidie… tout un programme.

 

Samba C.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :