Darnand le bourreau français T2/3

 

Dessin : Fabien Bedouel.
Scénario : Patrice Perna.
Editeur : Rue de Sèvres.
Sortie : aout 2018.
56 pages.
Genre : guerre.

« Et comment comptes-tu les combattre ? Avec une poignée de maquisards gangrenés par les communistes ? »

Qui était Joseph Darnand ? Héros de guerre ou bourreau impitoyable ?
Avec ce triptyque, Fabien Bedouel et Patrice Perna explorent, dans une fiction très documentée, les recoins les plus obscurs de l’âme humaine. Joseph Darnand, soldat parmi les plus décorés de la première guerre mondiale, est devenu l’un des pires collaborateurs en 1940.
L’une des figures les plus sombres de l’histoire française du XXe siècle.


Mon avis.

Je ne sais pas vous mais quand je vois les noms de Bedouel et Perna sur une BD, c’est synonyme de qualité. Pour moi, ils sont devenus une vraie référence dans la monde du 9e art.
Ce n’est pas vraiment une nouveauté mais Fabien Bedouel a tout compris pour rendre une BD lisible et percutante. Un exemple pris dans ce tome 2, à un moment il jouxte la gueule d’un doberman féroce avec celle d’un SS. Bingo, la scène fait mouche, pas besoin de longs dialogues à la Blake et Mortimer pour comprendre la situation. Il joue aussi avec les ombres (notamment en occultant les yeux) pour faire monter la tension et l’oppression du moment. Il sait aussi agrandir les cases quand il le faut pour en imposer. La construction des cases est aussi à souligner. N’en jetez plus, c’est du grand art !
bedouel

Pour le scénario, on sent bien que Patrice Perna s’est bien documenté sur le sujet avec des références bien réelles comme le massacre de Lidice. On rentre aussi dans la tête des protagonistes en essayant de comprendre leur logique mais avec toujours cette même question qui me revient « comment la haine des juifs et/ou des communistes a bien pu passer outre tous les autres principes moraux ? ». Dire qu’il a fallu 2 guerres pour réveiller les consciences en espérant ne jamais l’oublier !
Sinon dans ce tome 2, on suit plutôt le destin de Servaz que celui de Darnand dans une belle partie de poker menteur.
Voilà, que du bon donc et on attend l’épilogue avec intérêt.
Samba.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :