Retour sur Aldébaran : épisode 1

Auteur : Léo
Editeur : Dargaud.
Sortie : 25 mai 2018
64 pages.
Genre : SF
« C’était que du harcèlement verbal mai aujourd’hui, il a carrément tripoté mes seins. Je crois que je lui ai cassé la mâchoire. »

retour sur aldebarant1.jpg
Le résumé.
De retour sur la planète Aldébaran en compagnie de sa fille Lynn, Kim réalise qu’elle est devenue célèbre sur toute la planète. Devenue l’émissaire d’un peuple extra-terrestre auprès des humains, Kim possède de nouvelles responsabilités dont celle d’encadrer un groupe de scientifiques chargés d’observer et d’étudier un cube situé en pleine forêt qui dissimule une porte quantique. Au même moment Manon, une survivante, fait la rencontre de Kim et va ainsi intégrer son équipe…
retour sur aldebarany.jpg

Mon avis.
Eh bien, il y avait longtemps qu’une lecture ne m’avait plus autant enthousiasmé que ce tome 1 de ce nouveau cycle (le cinquième si on compte les survivants) des mondes d’Aldébaran. Il faut dire que j’ai toujours apprécié les œuvres du brésilien Léo. J’adore y retrouver un grand divertissement, un dépaysement insolite et aussi une belle critique de nos sociétés actuelles. Car il avait vu juste le bougre avec le retour de l’obscurantisme religieux, avec la place des femmes (on en parle beaucoup depuis l’affaire Weinstein mais lui il en parlait déjà il y a 20 ans), avec le repli sécuritaire et la peur de l’étranger. Vous remplacez les extra-terrestres par des migrants et la symbolique est encore plus forte.
retour sur aldebaranyo.jpg

Mais ce n’est que du bonheur de retrouver notre grande sœur Kim et la petite cadette Manon dans ce retour aux sources. Vraiment cette histoire a absorbé mon attention pendant 45 min de pur plaisir.
Les ingrédients y sont toujours aussi bien distillés : un peu de géo politique, de l’action, du mystère, du stargate pour ce tome, de la camaraderie et n’oublions pas le plus important de la douche !
Sinon, honte à Léo qui a sous-traité la colorisation à une certaine Florence Spiteri. On commence ainsi et puis on termine dans les mains d’une multinationale ! Je rigole bien entendu.

L’air de rien, ces séries des mondes d’Aldébaran commencent à bien marquer les esprits et l’histoire de la BD
Et puis personne ne résiste à l’appel de Léo….

Sambaldébaran.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :