Nos embellies

Scénario : Gwénola Morizur
Dessin : Marie Duvoisin
Éditeur : Grand Angle
72 pages
Date de sortie : 28 février 2018
Genre : Roman graphique

L’écueil principal dans ce genre d’exercice, l’accumulation de bons sentiments, est parfaitement évité par Gwenola Morizur grâce à un scénario tout en pudeur, en non-dits et en regards qui eux en disent long…

Présentation de l’éditeur

Tout quitter pour retrouver goût à la vie.

Lily apprend qu’elle est enceinte, au moment où son compagnon lui annonce qu’il va partir en tournée avec son groupe et lui demande de s’occuper de Balthazar, son neveu, qui arrive du Canada. Lily tente d’apprivoiser ce gamin qu’elle n’a jamais vu et qui traîne avec lui la tristesse de la séparation de ses parents.

2384_P6

Sur un coup de tête, elle quitte Paris avec Balthazar. Sur la route, ils rencontrent Jimmy, un jeune homme en marge. Leur périple les mène jusqu’à Pierrot, un berger qui élève seul ses brebis avec son chien. Ensemble, ces âmes déboussolées vont retrouver un souffle de vie.

 

Mon avis

On ne sait pas toujours pourquoi, mais parfois la magie opère. C’est la cas (pour moi, en tout cas…) avec Nos embellies parue chez Grand Angle.

nos embellies010

Cette histoire qui voit se rejoindre quatre destins dont le point commun est de devoir vivre avec les douloureuses conséquences de leurs divers problèmes parentaux est une vraie réussite. L’écueil principal dans ce genre d’exercice, l’accumulation de bons sentiments, est parfaitement évité par Gwenola Morizur grâce à un scénario tout en pudeur, en non-dits et en regards qui eux en disent long… Ce dernier point étant également à mettre au crédit de Marie Duvoisin.

2384_P2

Marie Duvoisin, d’ailleurs, qui est au moins aussi responsable de la qualité de cette BD que sa collègue scénariste. Son dessin, à la fois précis et chaleureux, s’adapte parfaitement au scénario. Que ce soient ses couleurs (et ceux qui ont l’habitude de lire mes chroniques savent à quel point je n’aime généralement pas les traitements numériques des couleurs), ses décors ou, bien entendu, les expressions des visages de  ses protagonistes, son trait fait mouche à chaque case ! Un vrai plaisir pour les yeux.

Et puis bon, même si l’on n’est pas un jeune papa (enfin, jeune…) comme moi, on ne peut qu’être touché par la figure paternelle rassurante de Pierrot, auvergnat que n’aurait pas renié Brassens, qui ouvre sa porte et son cœur à trois inconnus un soir d’hiver.

nos embellies011

Vraiment, une très belle BD.

Odradek

3 commentaires sur “Nos embellies

Ajouter un commentaire

  1. D’accord aussi… histoire optimiste qui fait du bien dans le monde actuel, superbement mise en images aux couleurs sublimes avec des personnages attachants et expressifs. 😍

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :