Les guerriers de Dieu T.3 Les martyrs de Wassy

Scénario : Philippe RICHELLE
Dessin : 
Pierre WACHS
Éditeur : 
Glénat
56 pages
Date de sortie : 28/03/2018
Genre : historique, religions, Renaissance, guerres

Pour les amateurs d’histoire, c’est la saga à lire (parmi tant d’autres, cela va sans dire)

Sans titre 2

Présentation de l’éditeur :

Une passionnante série historique sur les guerres de religion

À la mort de son fils François II et l’accès au trône de Charles IX, la régente Catherine de Médicis devient le premier personnage de l’état. Soucieuse d’apaiser les tensions entre catholiques et huguenots, elle est favorable à une politique de tolérance civile, allant jusqu’à autoriser la liberté de culte aux protestants en dehors des villes. Mais le duc de Guise, chef armé et charismatique des intérêts catholiques, ne l’entend pas de cette oreille. En route pour s’entretenir avec la reine-mère à Paris, son escorte passe par le village champenois de Wassy où elle surprend une réunion illégale de protestants. Des tensions éclatent entre les deux camps. Et très vite, l’affrontement dégénère en massacre…

Ce nouvel album de la série historique Les Guerriers de dieu met en scène le tristement célèbre « massacre de Wassy », événement qui déclencha les guerres de religion en France. Un contexte complexe, turbulent et obscur formidablement mis en lumière par le talent d’écriture de Philippe Richelle et le trait d’un Pierre Wachs au sommet de son art.

Sans titre 3

Mon avis :

Alors que nous pensions la guerre de religions terminée grâce à la régente mère, Catherine de Médicis, la réalité est tout autre. En effet : si officiellement, les huguenots ont l’autorisation de pratiquer discrètement leur culte sans faire de l’ombre au catholicisme ; officieusement, les radicaux de Dieu n’entendent pas laisser une telle hérésie se propager en France.

C’est dans ce contexte qu’un de nos héros ose enfin revenir en France, pensant pouvoir tranquillement retrouver sa femme et son fils. Denis Favre, notre imprimeur jusque là en exil, rentre enfin… pour le plus grand malheur de son épouse et surtout de son fils devenu fervent catholique, radicalement opposé au protestantisme.

Quant à Arnaud de Boissac, notre autre héros, il préférerait largement profiter du temps passé avec son épouse. Mais les ordres sont les ordres.

Nous voici donc à nouveau plongé dans ces guerres tantôt clandestines, tantôt officielles entre deux religions que pourtant, dans le fond, tout relie. Preuve incontestée qu’à cette époque, le catholicisme régnait en maître sur le monde « connu » et que sa participation aux prises de décisions gouvernementales n’était pas à remettre en cause, comptant parmi ses plus hauts dignitaires, des gens de l’aristocratie, voire de l’entourage proche de la famille royale.

Sans titre 4

Un ouvrage tout aussi intéressant et instructif que ses deux prédécesseurs, « 1557, la chasse aux hérétiques » et « les pendus d’ Amboise ». Un troisième tome qui nous montre la sournoiserie, la violence et la barbarie dont peuvent faire preuve les radicaux, surtout quand ils sont aux pouvoirs !

Avec, en parallèle, ce dessin toujours un peu bancal à mon goût. Des traits figés, des actions en suspens, du grotesque à foison, mais toujours des décors remarquables et des expressions malgré tout emplies de (re)sentiments indéniables.

 

Pour les amateurs d’histoire, c’est la saga à lire (parmi tant d’autres, cela va sans dire)

ShayHlyn.

Un commentaire sur “Les guerriers de Dieu T.3 Les martyrs de Wassy

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :