Alt life

Dessin : Joseph Falzon
Scénario : Thomas Cadène
Couleur Marie Galopin
Éditeur : Le Lombard
Sortie : 6 avril 2018
184 pages
Genre : Roman graphique


« J’ai l’impression d’être un gros pervers. Je pourrais faire 2 heures de chute libre ou du surf sur une vague infinie, mais le truc c’est que je pense au cul tout le temps »

aly life
Une petite histoire de l’avenir.
Josiane et René sont de la génération 50/50 : à moitié dans le réel, à moitié dans le virtuel. Fuyant un monde à l’agonie, ils se portent volontaires pour la plus définitive des expériences : être les pionniers d’un nouveau monde, 100% virtuel, sans retour possible.
Un monde que leurs désirs façonnent et duquel ont disparu la douleur ou les besoins naturels. Cet univers où tout est possible (ou presque) va devenir l’aventure qui définira les contours de leur avenir et de celui de tous ceux qui choisiront de les rejoindre.
Bien sûr, parce qu’ils sont comme tout le monde, Josiane et René vont beaucoup s’intéresser au sexe.

PlancheS_60440

Mon avis.

Un monde virtuel où tout est possible, où l’Homme est affranchi de ses tracas biologiques, voilà le monde qui est proposé à nos 2 cobayes. L’idée est intéressante et fatalement propice aux questions métaphysiques, certains diront à de la masturbation intellectuelle, mais cette anticipation est loin d’être idiote, au lieu d’être un code ADN, pourquoi pas un code binaire de 0 et de 1 pour notre futur. Un monde à la matrix en somme. Les auteurs n’ont pas été hypocrites et ne tournent pas autour du pot quand il s’agit de deviner nos désirs profonds, le sexe est bien la préoccupation majeure de nos protagonistes. Bienvenue donc dans Youporn 2169.0. Mais attention, ça reste relativement soft avec des dialogues assez intelligents, la quête du bonheur n’est pas une évidence qu’on sort d’un Kinder surprise. Allez, il y a bien quelques longueurs surtout quand on revient chez les pseudo-schtroumpfs emmitouflés, mais on arrive relativement vite au bout des 184 pages.
Cependant, attention je vais utiliser une horrible phrase néo-libérale, c’est quoi cette prise d’otage avec le dessin ? Si c’est ça votre Eden, moi j’y ai vu un cauchemar. Punaise, entre la face de Kevin De Bruyne et celle de la bûcheronne, c’est de la bonne tête à claque. Et encore le trait se prête encore plus ou moins au thème, je n’ose pas l’imaginer dans un album réaliste.
Vous l’aurez compris, je ne suis pas fan du dessin mais bon là avec les extraits ou un feuilletage en magasin, à vous de voir si l’aventure en vaut la peine.

alt-life-573-l325-h456-c
Dessina03-3e788b8

Scénarioa07-3e78901

Albuma06-3e788fc

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :