Irons T1 l’ingénieur-conseil.

Scénario : Tristan Roulot
Dessin : Luc Brahy
Editeur : Le Lombard
56 pages
Sortie : 6 avril 2018
Genre : thriller


« Vous avez certainement eu quelques aventures avec des garçons d’ici. Mais rien qui justifie de passer le restant de votre vie à laver leur caleçons »

Le résumé éditeur
Spécialisé dans les superstructures, Jack Irons est un ingénieur aux compétences très rares. Misanthrope et sarcastique, l’homme est difficile à aimer. Mais le spécialiste est sans égal dans sa profession. Ponts géants, constructions improbables dans les contrées les plus hostiles, si le défi semble impossible à relever, c’est Irons qu’on appelle.

 


 

irons r.PNG

 

Mon avis.
La couverture est intrigante non ? Ce pont détruit en contre plongée m’a fait penser en premier lieu à une histoire de science-fiction style un récit post apocalyptique mais non, on est ici avec Irons dans du bon thriller US, tabernacle dans un bon thriller québécois !
On commence la lecture par une scène d’anthologie qui malgré son côté dramatique m’a fait sourire à cause de ses dialogues fort improbables. Parfois les silences sont nettement plus judicieux.
Bon passons, ensuite nous découvrons notre héros Irons, un ingénieur assez cynique, franc du collier et fort peu aimable. Pour l’accompagner dans son enquête, la major Entwick est nettement plus charmante et surtout plus humaine. Ce duo inhabituel est assez proche de celui de l’excellente série nordique The broen. Cependant pour le scénario, on est plus dans le style des séries US qui élaborent d’un détail improbable toute une théorie hautement alambiquée mais fatalement la bonne. C’est des génie ces enquêteurs ! Bref, question crédibilité, je suis un peu dubitatif mais j’avoue que le duo fonctionne bien et que leur univers capte l’attention.
Le dessin réaliste du très productif Luc Brahy (Imago Mundi, Oukase, Champs d’Azur, Climax, Cognac, Alto plano…) est bien maitrisé et se « lit » avec aisance et plaisir. Les visages sont néanmoins parfois un peu flous quand on s’éloigne de la focale mais rien de rédhibitoire.
Voilà, un démarrage assez honnête qui a la bonne idée de miser sur l’ingénierie.

 

inter_Victo-IPE-79.jpg

 

Samba

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

a06-3e788fc.gif

a07-3e78901.gif

a06-3e788fc.gif

Un commentaire sur “Irons T1 l’ingénieur-conseil.

Ajouter un commentaire

  1. Petit polar nordique sympa avec un duo intéressant qui m’a rappelé aussi, outre le pont, le couple de Bron dont Irons serait comparable à l’autiste Saga dans ses relations avec les autres.
    De plus j’ai trouvé les couleurs et les ambiances glaciales très réalistes… à lire donc ! 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :