Sourire 58

Dessin : Baudouin Deville
Scénario : Patrick Weber
Éditeur : Anspach éditions
Sortie : 21 mars 2018
64 pages
Genre : thriller historique


« Félix ? Comme dans la BD de Maurice Tillieux ? De mieux en mieux ! Ahahaha !».

1070137889

L’histoire
Bruxelles, 1958. En pleine guerre froide, l’Exposition universelle est émaillée d’étranges incidents, notamment dans les pavillons du Vatican et de l’URSS. Kathleen, une jeune agent d’accueil belge est précipitée malgré elle au cœur d’intrigues entre services secrets.

1319022179

Mon avis

Sourire 58, c’est d’abord une belle aventure éditoriale. Les gros éditeurs n’ont pas vraiment cru en ce projet pensant ne pas intéresser le lecteur français avec une histoire belge. Nicolas Anspach(rédacteur en chef d’actuaBD de 2002 à 2011, attaché de presse et éditeur chez Paquet de 2012 à 2014) de son côté croyait en ce projet et proposa à Baudouin Deville un scénariste bien belge, l’historien bruxellois Patrick Weber. Restait encore à trouver un éditeur et à se battre avec le droit de licence pour utiliser l’Atomium. Quoi de mieux que le crowdfunding pour financer ce projet, 484 édinautes plus tard voilà ce joli sourire 58, 1er BD des éditions Anspach dans nos mains.
Quand je pense à l’expo 58, je vois encore mon papa en parler avec émotion, visiblement cette expo universelle avait marqué toute une génération de belges.
Cette BD, c’est surtout l’occasion de redécouvrir cette expo, ses allées, le pavillon américain, celui de l’URSS, le célèbre Atomium, le téléphérique mais aussi ses charmantes hôtesses. C’est peut-être elles qui ont impressionnées mon paternel à cette époque, qui sait ? C’est d’ailleurs par ce biais, que se déroule cette fiction dans un contexte géopolitique tendu entre les 2 grands blocs. Un récit bien documenté et bien illustré dans un style qui a fait la renommée des dessinateurs made in Belgium, la ligne claire. What else ?
Au fil des pages, la magie s’installe et une irrésistible envie de manger un côte d’or dessert 58 se fait sentir. Le style est fatalement un peu suranné mais complètement assumé par les auteurs. Une époque où les femmes étaient encore souvent destinées à un rôle de pot de fleur. L’intrigue fait souvent sourire mais attention un sourire 58 et finalement on se dit qu’on a passé un chouette moment de lecture dans une ambiance délicieusement rétro. C’était au temps où Bruxelles rêvait, c’était au temps …

3555892414

Cet album est aussi complété par un dossier didactique de 8 pages sur cette fameuse expo qui fête cette année ses 60 ans.
A noter aussi une exposition à la galerie Champaka du 13 avril au 5 mai avec un vernissage le 12 avril.
Autre exposition temporaire, en face de l’Atomium, du 23 mars au 16 octobre qui présentera les grandes étapes de l’exposition universelle de 1958 illustrées par des vignettes agrandies de l’album Sourire 58.
Voilà je crois que j’ai tout dit, à moi le dessert 58 !!!!

29594607_200331314064343_6069643084864639099_n-thumb

Samba

 

Un commentaire sur “Sourire 58

Ajouter un commentaire

  1. Oh c’est vraiment chouette ! Décidément c’est une série de BD qui me botte et je suis sûre qui plairait à ma môman du coup ^^

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :