Geisha ou le jeu de shamisen. T2

Scénario : Christian Perrisin
Dessin : Christian Durieux.
Éditeur : Futuropolis.
Sortie : avril 2018.
88 pages.
Genre : tranche de vie historique.

«  Je crois surtout que chez tous les êtres humains, le désespoir dure plus longtemps que les brefs moments de bonheur. Tous les humains trébuchent et tous connaissent les tourments du désespoir »

2486358133

Le résumé.
À 18 ans, Setsuko Tsuda est devenue une geisha, son apprentissage terminé. Elle a surtout perfectionné son jeu du shamisen, cette guitare à trois cordes qui accompagne le chant des geisha et dont la mélopée peut s’avérer des plus envoûtantes quand on en joue divinement. Mais pour le moment c’est à la montagne qu’elle exerce son art. Elle accompagne Okaa-san, la geisha qui l’a formée, gravement malade et contagieuse, qui tente de se remettre de son mal. Loin de l’okiya, Setsuko fait le point sur sa jeune existence.

Geisha-le-jeu-du-shamisen t2.jpg

 

Mon avis.
Le tome un m’avait laissé une excellente impression, cette fin de diptyque le confirme sans conteste. Cette immersion dans la vie d’une geisha est vraiment une réussite. J’ai dévoré cet album sans jamais décrocher une seule seconde. J’ai apprécié ce Japon ancestrale, celui des coutumes et des traditions avec ses codes si spécifiques. C’est là qu’on sent le travail de recherche de Christian Perrisin. Un univers souvent inconnu dans nos régions et fatalement dépaysant. On découvre un peu à l’instar de celui des harems, un monde mystérieux régit par de nombreuses règles, une vie bien particulière mais attention, ce n’est pas du Walt Disney, les geishas retiennent leurs larmes car il faut sauver les apparences. Vous découvrirez que le prix de la liberté sera bien amer.
Il n’empêche qu’on s’attache à notre petite « renarde » et que l’empathie est bien présente à son encontre. Le trait de Durieux joue aussi un grand rôle pour dépeindre ce Japon des années 1920-30. Je l’ai trouvé à la fois doux, âpre, très détaillé et souvent poétique comme un bon vieux film en noir et blanc. Une expérience à vivre !
Bref, un album à apprécier sans modération !

 

1280px-Japan-Kyoto-Geisha.jpg

 

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

a09-3e78912.gif

a07-3e78901.gif

a08-3e78906.gif

Un commentaire sur “Geisha ou le jeu de shamisen. T2

Ajouter un commentaire

  1. vous pouvez découvrir les superbes planches de Christian Durieux au Centre belge de la bande dessinée, à l’espace Gallery. L’exposition consacrée à Geisha (scénario de Christian Perrissin) sera visible jusqu’au 24 juin !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :