The Abandoned Empress T02

Scénario : Yuna
Dessin : INA
Éditeur : Delcourt | KBOOKS
256 pages
Date de sortie : 5 octobre 2022
Genre : Isekai, romance

« Mon anniversaire ? C’est bien mon anniversaire, mais… une poupée ? J’ai déjà vécu jusqu’à mes 17 ans mais… Maintenant que j’y pense… je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà eu une poupée, même avant mon retour dans le passé. Comment dois-je réagir ? Comment dois-je jouer avec ? »

Présentation de l’éditeur :

Une jeune héritière voit sa brillante destinée usurpée par une parvenue… Voyage temporel, dimensionnel, drame, fantasy, romance, cette pépite de l’éditeur coréen de Solo Leveling met en scène les conséquences de l’isekai

Depuis sa naissance, Aristia a été élevée dans un seul but : devenir la compagne de l’empereur, l’aimer et l’assister. Mais tout s’effondre lorsqu’une jeune fille venue d’un autre monde apparaît et lui vole sa place. Aristia devient le souffre-douleur de l’empereur… jusqu’à être condamnée à mort. Elle se retrouve alors sept ans dans le passé ! Et si le destin lui avait donné une seconde chance ?

The abandoned Empress_T02_Ina_Yuna_Delcourt_KBOOKS_extrait

Mon avis :

Comme vous le savez sans nul doute, les Isekai (voyages dans le temps, l’espace et les dimensions) font légions en ce moment. C’est un vrai défilé de voyageurs temporels qui se déversent dans la culture manga depuis plusieurs mois. C’est même une des raisons qui avait poussés Kentarô Miura à revoir sa copie sur sa dernière œuvre, la laissant inachevée avec son décès… tout ça pour dire qu’il en faut beaucoup pour tirer son épingle du jeu ! C’est ce que le duo Yuna / INA a tenté de faire en privilégiant, non pas la voyageuse du temps, mais une des protagonistes subissant cette arrivée fracassante.

Mais comme il fallait quand même rester dans le thème : voilà que Aristia, dite Tia, se voit offrir la chance de recommencer à partir de ses 10 ans. Un doublé en quelque-sorte. Quand Aristia subit l’arrivée, d’un autre mondeen l’occurrence le nôtre – de Jiyun dans sa vie, au point de chambouler tout son avenir, elle passe du statut d’impératrice à condamnée à mort sur l’échafaud ! Une décapitation dans le premier tome qui propulse Tia non pas dans l’au-delà mais dans son frêle corps de petite fille âgée de seulement 10 ans. Elle est donc encore promise au prince héritier de l’empire, la sud-coréenne Jiyan n’est pas encore arrivée comme par magie dans leur monde, … elle peut donc encore tout changer !

L’idée est sympathique, mais un peu déstabilisante. Tia est une jeune femme mâture et posée à sa mort, mais c’est un univers plus enfantin qui se propulse à elle quand elle regagne son corps d’enfant. Pas facile de donner le change à chaque fois… De même pour le graphisme qui doit jouer avec les pensées adultes de l’héroïne tout en maintenant une once d’enfantillage dans le dessin. Ce qui se résume à des scènes « chibi » et exagérées à certains moments… ce qui ne gêne, finalement, pas outre mesure. Les amateurs de shôjô vont juste s’impatienter de la voir grandir car une romance à 10 ans, c’est difficile à digérer. Or, ce ne sont pas les prétendant qui manquent dans cette nouvelle vie un rien différente pour Tia. Alors que dans sa précédente vie, elle n’était destinée qu’à un homme, ici : toute la légion sous les ordres de son père est à ses pieds, un ami d’enfance et un nouveau venu lui montrent de l’intérêt… même son père est plus chaleureux (sans rentrer dans l’amour incestueux, je vous rassure !). Donc à voir si la maturité rencontrée en début de premier tome va réapparaître par la suite. J’espère bien que oui car cette série est engageante !

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :