Cherchez Charlie

Scénario, dessin, couleurs : Emmanuel Moynot
Éditeur : Sarbacane
84 pages
Date de sortie :  janvier 2023
Genre : polar ; thriller

 


« Quand c’est la poisse, c’est la poisse. Trouve-moi Charlie boy, Stefano. Fais-lui remonter le trou du cul dans la gorge et ramène-le ici fissa. »

 

Présentation de l’éditeur

New York, 1969. Charlie se fait accoster à Time Square par Fleur, une jeune hippie qu’il ne connaît ni d’Ève ni d’Adam, et qui le baratine pendant que Cosby, une mauvaise fréquentation de la belle, en profite pour soutirer la mallette du pauvre bougre. Ni une ni deux, Cosby saute dans un taxi et oublie sur la banquette un livre de comptes tombé de l’attaché-case. Cliff, le taxidriver, à ses heures perdues dealer pour les fils à papa de Manhattan et maquereau à Harlem, flaire le bon coup mais n’y comprend rien aux chiffres. Il apporte alors le livre de comptes à Leopard Jones qui pige immédiatement qu’il appartient non seulement au parrain de la mafia, Tony Zardella, mais que ce dernier se fait voler son argent : les chiffres sont trafiqués par son comptable. Une lettre de rançon plus tard envoyée par Leopard qui demande 100 000 dollars à Tony en échange du livre et du nom du voleur, et toute la pègre de New York est sur les dents…

 

cherchez-charlie_pl

 

 

Mon avis

New York, années 60, FBI, milieu hippie et milieu tout court. Voilà le cadre de ce petit thriller très sympathique qui flirte gentiment avec la comédie. Bien que nous côtoyions ici quelques personnages peu recommandables, inutile de chercher un bonhomme au pull rayé au milieu d’une foule bigarrée. Le dit Charlie ne se planque pas vraiment ; c’est plutôt ce qu’il transporte l’objet de toutes les convoitises. Des carnets de comptes douteux appartenant à un ponte de la pègre tout aussi douteux. Le maladroit porteur de valise se fait piquer la mallette par une ravissante petite hippie qui n’a froid ni aux yeux ni au reste. S’ensuit une course de quelques heures dans quelques rues de New York impliquant beaucoup, beaucoup trop de monde, pour mettre la main sur ces précieux carnets.

Emmanuel Moynot s’amuse bien dans ce joyeux thriller qui voit s’agiter dans tous les sens une foule de personnages tous plus barrés les uns que les autres : des bandes de hippies, des agents du FBI, des parrains et des porte flingues, des indics, des putes et des macs, des transsexuels, des profiteurs, des maîtres chanteurs, des naïfs et des malins ! Et puis bien sûr, époque flower power oblige, des substances illicites et des parties fines.

On se laisse agréablement emporter par ce récit aux intrigues entrelacées et surprenantes qui va à 200 à l’heure. Le style semi-réaliste très coloré sied parfaitement au ton de la comédie et nous transporte dans cette ambiance hippie interlope et bouillonnante de cette époque folle du New York de la fin des années 60.

Après le No Direction et son Fauve Polar SNCF en 2020, voilà un retour dans le polar réussi pour Emmanuel Moynot. Chouette trip !

Loubrun

 

Un commentaire sur “Cherchez Charlie

Ajouter un commentaire

  1. « … Fais-lui remonter le trou du cul dans la gorge… »
    Il ne va pas avoir une très bonne haleine le Charlie !😂
    Sinon, il n’y a pas moyen de rendre les planches lisibles ?🙄

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :