Les Rivières du Passé T02 [FIN]

Lamia

Scénario : Stephen Desberg
Dessin : Yannick Corboz
Éditeur : Daniel Maghen
72 pages
Date de sortie : 25 août 2022
Genre : aventure, fantastique

« Dites-moi si je me trompe… Vous n’êtes pas une femme comme les autres. Il faut vous parler de poisons, de momies, de dieux reniés pour faire battre votre cœur. »

Présentation de l’éditeur :

Dans les ruines d’une Venise ravagée, Lamia est à la recherche du codex qu’elle a subtilisé au seigneur de la peur. Avec l’aide de Linn, son amie et complice, elle part sur les traces de Ay, le pharaon maudit et le plus grand mystère de l’Égypte ancienne. En approchant de Venise, Lamia se remémore sa première rencontre avec le Seigneur de la peur, au Palazzo Grassi. La jeune archéologue a immédiatement été fascinée par cet homme étrange, dangereux, et qui n’ignorait rien des mystères de l’Égypte ancienne. Il lui fit visiter son palais, véritable musée constitué de trésors que l’on pensait disparus, en particulier une représentation de Ay, le pharaon maudit, dont toutes les représentations ont en principe été détruites. Ce pharaon oublié a-t-il été l’inventeur du premier Dieu unique ?

Les rivieres du passe_T02_FINAL_Lamia_Stephen Desberg_Yannick Corboz_Daniel Maghen_extrait

Mon avis :

L’aventure reprend pour nos deux jeunes femmes. Si le premier tome est apparu déconcertant en nous situant dans un Paris de 2021 avec des protagonistes parlant et s’habillant comme sous le règne du roi Soleil, le lecteur sera aguerri en découvrant l’ancienne Venise à sa plus belle époque. C’est là que Lamia, la ténébreuse archéologue, a véritablement commencé son périple pour découvrir l’histoire du Pharaon Ay, successeur de Toutankhamon.

Un homme qui a su s’élever dans la hiérarchie de la XVIIIe dynastie au point de prendre le trône l’espace de 4 ans, avant d’être remplacé par un militaire tout aussi ambitieux. Il fut d’abord haut fonctionnaire sous Akhenaton pour ensuite cumuler les titres. De l’ambition à n’en pas douter, mais une pas si mauvaise naissance à en croire les hypothèses : il serait apparenté à l’épouse d’Amenhotep III et potentiellement le père de Néfertiti… rien que ça ! Pourtant, malgré ses filiations présumées, on en sait peu sur cet homme et encore moins pourquoi il fut maudit par la « Damnatio Memoriae » qui veut qu’on efface toutes traces de sa vie dans les écrits, les monuments, …

C’est d’ailleurs le point de départ pour Stephen Desberg : un pharaon très peu connu – on n’a même pas retrouvé sa momie – voué à une damnation éternelle. Écrire sur un autre pharaon plus populaire aurait pu être compliqué alors que celui-ci est riche en suppositions et hypothèses. Une manne d’or ! Tant et si bien qu’on pourrait en être déçu du final qui résume Ay en très peu de pages… comme son règne en fin de compte. Certes un récit en deux tomes seulement doit être expéditif, mais là ce le fut un peu trop, hélas.

Ce qui n’empêche pas le lecteur de se délecter du talent de Yannick Corboz pour dépeindre la gent féminine. Lamia et Lynn sont splendides, l’une excessivement érotisée, l’autre d’une simplicité attirante. Les autres personnages sont relativement typés dans leurs rôles respectifs et les décors, par contre, manquent de finition. En résumé, voici un titre intéressant mais qui aurait pu être plus abouti, aurait pu creuser plus en profondeur, …

ShayHlyn.

Un commentaire sur “Les Rivières du Passé T02 [FIN]

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :