Freud – Le moment venu

Scénario : Suzanne Leclair, William Roy
Dessin : Suzanne Leclair
Éditeur : La boîte à bulles
144 pages
Date de sortie : 4 janvier 2023
Genre : biographie

 


« Pensez-vous que cette guerre sera la dernière ? »

« Sans aucun doute, la dernière pour moi ».

Présentation de l’éditeur

En 1923, Sigmund Freud, âgé de 67 ans et fumeur invétéré de cigares, découvre qu’il est atteint d’un cancer de la bouche. Longtemps, les médecins lui avaient caché la vérité, persuadés qu’il n’est pas prêt à entendre la nouvelle…
Durant plus de 15 ans, Freud luttera contre sa maladie… tout en refusant d’arrêter de fumer, persuadé que le cigare augmente sa productivité et lui permet de garder une meilleure maîtrise de lui-même.
Dans le même temps, un mal tout aussi redoutable ronge l’Europe : en 1933, Adolf Hitler accède au pouvoir en Allemagne. Cinq ans plus tard, il annexe l’Autriche. Freud n’a alors d’autre choix que de fuir Vienne pour Londres…

FREUD_La boîte à bulles

Mon avis

Que retenir de cet album ? d’abord que le maître de la psychanalyse a préféré souffrir d’un cancer de la mâchoire pendant 15 ans, subir l’ablation d’une partie de ladite mâchoire et la pose d’une prothèse, subir plusieurs opérations, le tout plutôt qu’arrêter de fumer ces merveilleux cigares cubains dont il raffolait (il en fumait jusqu’à 20 par jour). Faut-il être stupide !

L’album scénarisé par une psychiatre et un dessinateur autodidacte au dessin plus que lugubre nous conte les dernières années de la vie du médecin et ses rapports avec son docteur attitré qui le suivra jusqu’au bout. L’esprit complexe de Freud, ses fantasmes et le rapport que nous avons avec la mort sont ainsi rapportés à une époque où l’on commence à se demander de plus en plus si l’on doit laisser à chacun le droit de mourir quand il le désire. Bref, un récit sombre, très sombre sur un personnage au caractère trempé qui deviendra une figure de premier plan du 20e siècle et verra ses ouvrages brûlés en Allemagne lors des autodafés nazis. Freud, sa famille, son médecin et la famille de celui-ci finiront par quitter l’Autriche annexée par Hitler grâce à l’énorme rançon payée par la princesse Marie Bonaparte, amie du neurologue. Certaines planches sont cependant très dures bien que subjectives comme celles intercalées lors du passage à un nouveau chapitre : cigare allumé dans un cendrier, duo de scalpels, seringues de morphine, etc. L’ensemble forme un récit assez particulier qui ne plaira pas à tout un chacun. En ce qui me concerne, je considère la bande dessinée comme un moyen d’évasion du sombre quotidien, alors lire ce genre d’ouvrage par les temps qui courent ?

JR

2 commentaires sur “Freud – Le moment venu

Ajouter un commentaire

    1. Ce sont surtout les passages d’un chapitre à l’autre et certaines images de crânes, de cigares se consumant qui m’ont dérangé. Tout comme la bêtise du personnage préférant crever d’un cancer de la bouche plutôt qu’arrêter de fumer !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :