Midnight Order (The) – Dans le jardin du Diable

Scénario : Mathieu Bablet, Isabelle Bauthian
Dessins : Mathieu Bablet (Couleurs : Cathy Fernandez, Selena Mercier), Allanva, Thomas Rouzière, Rours, Sumi, Daphné Collignon, Titouan Baulain, Claire Fauvel, Quentin Rigaud
Editeur : Rue de Sèvres
DL : 11/2022
ISBN : 9782810202539
NB pages : 272

« Je suis tombé sur cette curieuse annonce dans le journal local. »

On notera également la présence de quatre articles de Claire Barbe et une nouvelle de Tanguy Mandias, le tout illustré par Mathieu Bablet. (Voir sommaire en fin de chronique)

Résumé éditeur :
Johnson et Sheridan, deux membres de l’Ordre de Minuit, ont pour mission de traquer à travers le globe les sorcières trop puissantes, celles qui sont un danger pour le monde et pour elles-mêmes. 

À chaque capture c’est la même chose : les mains des femmes sont invariablement tranchées, afin de tarir la source de leurs pouvoirs.  À mesure que Sheridan se questionne sur la légitimité de ses actions au sein de l’ordre, Johnson va faire face à une problématique cruelle : la prochaine sorcière surpuissante à traquer est sa propre sœur. Entre indéfectible fidélité à l’Ordre et remise à plat de cette organisation séculaire, les aventures de ces deux sorcières vont les mener à une confrontation inévitable.

Un album sur l’Ordre de Minuit donc, à la manière des Midnight Tales (chez Ankama rappelez-vous), mais l’idée cette fois est que l’intégralité de l’album forme un tout chapeauté par l’inépuisable Mathieu Bablet : l’histoire fragmentée de Johnson et Sheridan au cours des années, de leurs relations familiales, de travail ou même leur vie amoureuse. Je me risquerai à dire que chaque mini-récit est une tranche de vie soit de l’une, soit de l’autre soit des deux à la fois.

Même si j’apprécie la qualité de Mathieu Bablet à nous embarquer dans ces histoires, j’ai tendance à trouver que sa narration s’étiole au gré de pages, j’en ressors souvent très satisfait des premières parties et assez déçus des dernières parties/conclusions.

Ce n’est pas le cas ici grâce à la structure intrinsèque de cet album qui entrecoupe le récit d’articles, d’une nouvelle ou d’une petite histoire annexe, cela permet de développer l’univers, de l’inscrire dans le réel (voir visuel ci-dessous) et contribue à rendre plus digeste le changement d’époque ou de personnages entre les récits.

Un bien bel album de 272 pages, servi par une belle édition comme j’en ai déjà parlé ici, avec cette fois pas de dos toilé, mais un très bel effet doré en relief un peu partout.

ScénarioDessinico_Album
coeur_trois_et_demicoeur_trois_et_demicoeur_quatre

JaXoM

Un commentaire sur “Midnight Order (The) – Dans le jardin du Diable

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :