Les Saisons d’Ohgishima T01

Autrice : Kan Takahama
Éditeur : Glénat
224 pages
Date de sortie : 26 octobre 2022
Genre : Seinen, Roman Graphique, Histoire, Tranche de vie.

« Euh… Ces gamines qui accompagnent les filles de joie, ce sont leurs servantes ? J’en ai vu une à Dejima…
– Ah, les Kamuro… Ce sont plutôt des apprenties que des servantes ! À dix-sept ou dix-huit ans, elles prennent leurs premiers clients… Avant ça, elles assistent leurs aînées. »

Présentation de l’éditeur :

La dernière partie de la “trilogie de Nagasaki”

1866, Nagasaki, à la veille de la révolution de Meiji. Dans cet estuaire où les influences étrangères se mêlent à la culture japonaise, Tamao, enfant du quartier des plaisirs, part travailler avec la courtisane dont elle est l’apprentie chez un commerçant hollandais de Dejima, le quartier occidental. Au fil des saisons et des rencontres avec une foule de personnages bigarrés, elle entrevoit le vaste monde au-delà de sa cage, mais la marche du temps la rappelle inexorablement au destin qui l’attend, tout comme la société qui l’entoure.
Après Le Dernier Envol du papillon et La Lanterne de Nyx, découvrez la nouvelle œuvre de Kan Takahama, lauréate du grand prix Osamu Tezuka en 2020. Un récit qui déploie les souvenirs de Tamao, 14 ans, née dans le quartier des plaisirs, et conte, au fil des saisons, les jours aussi beaux que cruels d’une adolescente condamnée à mourir jeune.

Les saisons d-ohgishima_T01_Kan Takahama_Glenat_Seinen_extrait

Mon avis :

Après « Le Dernier Envol du Papillon » et bien avant « La Lanterne de Nyx », « Les Saisons d’Ohgishima » prennent place à Nagasaki avec Tamao en premier plan. Cette adolescente, que nous avons connue petite fille dans la première partie de cette trilogie, a 14 ans bien qu’elle soit encore assez petite pour son âge. Un personnage déjà bien connu pour ceux qui ont suivi les récits de Kan Takahama, ce qui pourrait un peu perturber les lecteurs n’ayant pas lu les titres en début de chronique.

En effet, les lecteurs aguerris ne manqueront pas de reconnaître certains protagonistes de l’un ou l’autre, tantôt plus vieux, tantôt plus jeunes, mais toujours facilement reconnaissables grâce au soin que l’autrice a mis dans la description des personnages afin que leurs traits spécifiques nous permettent de les reconnaître du premier coup d’œil. Mais pas de panique pour les néophytes : ce premier tome se lit aisément car c’est bien une nouvelle aventure qui se profile pour Tama et Momotoshi, l’une continuant son apprentissage, l’autre découvrant sa vocation pour l’import-export avec la France.

Tout commence dans le quartier des étrangers de Nagasaki où la jeune Tama accompagne son aînée et sa maîtresse dans la demeure d’un riche marchant néerlandais. Il semble courant, en cette fin du XIXe siècle, de prendre une concubine japonaise et d’engager sa suite pour les travaux ménagers. D’ailleurs, un des voisins de Monsieur Hartmans est carrément marié à une nippone avec qui il a eu deux enfants… une façon de s’intégrer sans doute ?!

Quoi qu’il en soit, nous voilà plongés dans la vie quotidienne de ce petit monde. Grâce à la facilité de contact de la jeune Tama, le lecteur se retrouve face à divers personnages rencontrés de-ci, de-là pour ensuite les suivre avec plus de minuties pour encore mieux s’imprégner du courant de pensée de l’époque. Une vraie immersion enrichissante, agrémentée de notes de l’autrice pour parfaire notre approche. Et comme pour « Le dernier envol du Papillon », c’est un régal dont j’ai hâte de lire la suite !

ShayHlyn.

Un commentaire sur “Les Saisons d’Ohgishima T01

Ajouter un commentaire

  1. En cliquant sur le nom de l’auteur, je me suis rendu compte que j’avais déjà chroniqué un album de Takahama , 2 expresso dont j’ai un bon souvenir. Bref, ce titre pourrait donc bien être ma tasse de thé !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :