Majnoun et Leïli – chants d’outre-tombe

Scénario : Yann Damezin
Dessin : Yann Damezin
Éditeur : La boîte à bulles
176 pages
Date de sortie :  novembre 2022
Genre : conte ; mythologie

 


Majestueuse rencontre de la miniature persane et de l’alexandrin

 

Présentation de l’éditeur

Qaïs et Leïli sont deux amants éperdument amoureux. Si amoureux que le jeune homme chante sa passion à tous les vents avec tant de ferveur qu’il reçoit le surnom de « Majnoun  » (le fou). Très vite, sa réputation le précède, si bien que le père de Leïli refuse de lui donner la main de sa fille.

Brisé, le poète se laisse dépérir, chantant sans cesse son amour perdu. Leïli, quant à elle, se lamente sur sa condition de femme assujettie, qui ne peut même pas, à la différence de son amant, laisser éclater publiquement son désarroi !
Peiné, le père de Leïli décide de la marier à un jeune homme « respectable » qui saura la rendre heureuse. Assistant au mariage, Majnoun périt de tristesse. Le charme de ses chants rompu, la fureur des animaux sauvages qui formaient son cortège reprend de plus belle et ces derniers dévorent son corps. Repus de ses chairs, tous entonnent l’ultime chant du poète, conjurant sa belle à le rejoindre dans la mort…

 

majnoun et leili_pl06

 

 

Mon avis

Majnoun et Leïli est un conte oriental ayant fait l’objet de moult adaptations et versions. Roméo et Juliette oriental, on y trouve toutes les caractéristiques de la fable amoureuse et des drames des amours impossibles. Yann Damezin propose sa version, rayonnante de beauté et de poésie. Avec maestria, Il revisite cette histoire en réécrivant le texte entièrement en alexandrins illustrés de grandes cases très colorées évoquant les enluminures de l’iconographie orientale médiévale. C’est d’une beauté à couper le souffle et chaque case invite à l’admiration, la contemplation et l’évasion. Chaque dessin se veut le miroir des vers qu’il illustre et est a lui seul un poème évoquant tour à tour la grandeur de l’amour et l’intensité de la tragédie.

A la gageure d’écrire tout un texte en alexandrins beau et facile d’accès, s’ajoute celle d’y associer chaque image avec autant de poésie et de justesse. Même les images les plus surréalistes s’accordent à la perfection avec le texte

Je ne taris pas d‘éloges sur cet album qui m’a quasiment transporté dans un univers parallèle, à la rencontre du beau. Et Je ne crois pas que le beau ne soit que suggestif. Le beau existe, cet album en est une incarnation.

Loubrun

 

3 commentaires sur “Majnoun et Leïli – chants d’outre-tombe

Ajouter un commentaire

  1. C’est apparemment un superbe « exercice de style », mais je n’arrive pas m’intéresser à la poésie !🤔

    J’aime

      1. … oui mais tu écris : « y associer chaque image avec autant de poésie » donc l ‘ensemble est poétique !😉 (je n’aime pas les vers).

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :