Reckless – tome 3 – éliminer les monstres

Scénario : Ed Brubaker
Dessin : Sean Phillips
Éditeur : Delcourt
138 pages
Date de sortie :  septembre 2022
Genre : polar, thriller

 


« Toute l’affaire a commencé parce qu’Anna était fâchée après moi. Vous vous souvenez d’elle, hein ? Ma projectionniste et assistante à ses heures. La fille aux cheveux bleus. »

 

Présentation de l’éditeur

Nous sommes en 1988 et Ethan a été engagé pour enquêter sur l’affaire la plus étrange qu’il a jamais connue : découvrir les secrets d’un magnat de l’immobilier de Los Angeles. Rien de très difficile en apparence… Mais ce qui débute comme une plongée dans la vie d’un inconnu va bientôt prendre une tournure mortelle, et Ethan risque bien d’y perdre tout ce qui compte encore pour lui…

reckless t3_pl

 

 

 

Mon avis

Ethan Reckless suit son petit bonhomme de chemin en mettant en œuvre tout son talent d’ex-agent du FBI pour résoudre quelques sombres affaires et remplir son compte en banque. Il se promène donc, et nous avec, dans ses souvenirs et nous raconte sa vie. C’est en fait un peu une vie de looser, car, si les affaires marchent, elles le mènent toujours dans un tas de bourbiers pas possible. Cette fois, il va être confronté à une affaire immobilière et des politicards véreux. Si la violence de ce polar reste de mise elle est toutefois moins omniprésente dans cet opus, malgré la scène d’ouverture où l’on voit le QG de Reckless, un vieux cinéma, partir en fumée. Ed Brubaker s’attarde ici un peu plus sur les personnages et notamment la relation entre Ethan et son amie Anna avec qui il cohabite. Comment ils se sont rencontrés, le passé d’Anna, le fond de leur relation. Une intrigue dans l’intrigue donc, toujours racontée en voix off par Reckless lui-même.

Je ne vais pas m’étendre en éloges pendant des heures, Brubaker n’a pas son pareil pour faire raconter les histoires par ses personnages, ni pour les mettre dans des situations inextricables. Il a vraiment le sens de la narration et du dialogue, de la réplique qui tue et du descriptif aussi précis que concis.

Bref, une histoire de Brubaker, aussi sombre soit-elle, ça se boit comme du p’tit lait.

Côté dessin, Sean Phillips adapte avec aisance son trait au scénario. Ce dernier est un peu moins sombre ? Alors son trait l’est aussi, en affinant les encrages pour donner un peu plus de douceur aux scènes qui le demandent.

Voilà, je suis totalement fan de cette série et j’ai hâte de découvrir le prochain tome surtout après avoir lu la dernière phrase de la postface de Brubaker : « nous reviendrons bientôt avec le prochain tome de Reckless, qui sera le plus étrange. »

ça promet !

Loubrun

 

Un commentaire sur “Reckless – tome 3 – éliminer les monstres

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :