Mattéo, sixième époque (2 septembre 1939- 3 juin 1940)


Auteur : Jean-Pierre Gibrat.
Éditeur :Futuropolis.
Date de sortie : 2 novembre2022.
192 pages
Genre : drame, roman historique.
«Ils m’ont raconté tes derniers exploits… Parait que tu leur as faussé compagnie… Tu fais toujours le zouave, quoi !… »


Résumé éditeur.
Récit romanesque de haute tenue, composé de quatre époques, Mattéo raconte la destinée singulière d’un homme qui, de la guerre de 14 à la Seconde Guerre mondiale, en passant par la révolution russe, le Front Populaire et la guerre d’Espagne, traversera époques tumultueuses et passions exacerbées… Finalement, comme malgré lui, Mattéo sera de toutes les guerres, celles qui auront embrasé les premières décennies du XX siècle en mettant à mal son pacifisme militant, comme celles qui meurtriront son cœur d’amoureux éconduit.
Mon avis.
Ça faisait un petit temps qu’on n’avait plus chroniqué un titre de Futuropolis sur SambaBD. Mais on se devait de parler de cette saga débutée il y a plus de 15 ans et qui permet à son auteur de parcourir les grands événements du début du 20e siècle par le petit bout de la lorgnette avec Mattéo. Avec ce 6e opus, la boucle se ferme, Franco s’installe et Staline signe un pacte avec Hitler. Quant à lui, Mattéo est enfin de retour en France dans un pays de nouveau en guerre. Mildiou ! C’est le temps des adieux mais aussi d’ une naissance , celle d’une relation père-fils.
Une œuvre ambitieuse pour Gibrat qui nous émerveille toujours avec son dessin à nul autre pareil agrémenté d’un très beau ressenti des émotions qui s’en dégage. On n’est d’ailleurs pas étonné qu’il nomme André Juillard comme son maître.
A l’origine, Mattéo est né de l’envie d’explorer un paradoxe, de mettre à l’épreuve les bonnes intentions et les belles idées dans l’expérience du vécu, de confronter l’idéal à une trajectoire individuelle. C’est cette période fascinante que met en scène « Mattéo » et l’espérance d’une vie nouvelle. On sait tous ce qui en est advenu. Mais on retiendra surtout les interactions entre les différents personnages. La belle amitié entre Mattéo et Amélie, l’adieu de Mattéo à sa mère, la rupture avec Juliette et ce dernier instant entre le père et le fils.
En lisant le service de presse, Gibrat confesse que Mattéo est son double mais en plus flamboyant, en plus réussi et plus séduisant mais aussi plus sombre et mélancolique. Il y projette son ressenti, comme il aurait réagi pour donner plus de chair à son récit.
Notons aussi l’incroyable boulot pour la colorisation avec des encres acryliques.
Il est donc temps de fermer un gros chapitre de l’Histoire et de dire adieu à Mattéo et ses compagnons. Bonne route mon ami !

Samba.

Un commentaire sur “Mattéo, sixième époque (2 septembre 1939- 3 juin 1940)

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :