Bellem

Auteur : Jean-Claude Servais.
Éditeur : Dupuis.
Date de sortie : 28 octobre 2022.
88 pages
Genre : contes et légendes.
«Il est devenu une graine de mécréant et cette graine il faut la replanter dans un divin terreau.»


Le résume éditeur.
Belgique, an 1750. Le petit Bellem et sa mystérieuse mère se rendent au célèbre burg Reinhardstein, où l’enfant remet au marquis de Mauban une étrange lettre révélant qu’il est le fils de la fée Mélusine ! Recueilli par le marquis, dont la famille doit justement sa fortune à la fée, Bellem va suivre une stricte éducation religieuse en compagnie de Marie-Charlotte, la jeune comtesse. Mais le garçon rebelle, que l’eau bénite semble brûler, va-t-il se couler si facilement dans le destin de croyant que l’on veut lui voir endosser ? D’autant que l’enfant fait preuve d’une cruauté très inventive, d’un don pour les farces inspirées et d’un goût pour la liberté qui va le jeter droit sur les chemins de la découverte de lui-même, au gré d’aventures pleines de magie, d’amour et de drame…
Mon avis.
Voilà bien un album que je ne pouvais pas manquer habitant à quelques kilomètres du château que vous voyez sur la couverture, le fameux burg de Reinhardstein. Un édifice entièrement rénové de nos jours et qui se cache dans la vallée de la Warche. Car oui ce château se mérite, il préfère se blottir à l’abri d’une forêt que de s’ériger orgueilleusement sur un éperon rocheux. Sa visite est toujours un émerveillement tellement il surgit à l’improviste et s’impose à vous sans crier gare.
Un château que croque à merveille Jean-Claude Servais dans toutes ses perspectives. Et je peux vous affirmer qu’il est dessiné avec une justesse vraiment saisissante. Il y a aussi la nature environnante, luxuriante et qui est propice à de nombreuses légendes d’un autre temps. Vous imaginez bien que notre auteur belge s’en donne à cœur joie pour y insérer quelques contes iconiques comme la fée Mélusine ou le sorcier Bellem. Vous voulez avoir du Servais, vous aurez du Servais pur jus ! C’est agréable à suivre, je m’attendais à voir la main mise religieuse écraser toutes ces « diableries » mais là je vous laisse découvrir ce qu’adviendront nos héros.
En définitive, un très bel album , superbement mis en valeur par le trait de l’auteur et qui se lit d’une traite. Un album qui aura certainement une place de choix quand vous foulerez les pavés du château. Presque un indispensable pour prolonger votre séjour dans ce lieu enchanté.

Samba.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :