Dead Flag T01

Scénariste : Holico
Dessinateur : Jun Nishikawa
Editeur : Soleil
Genre : Survival
Sortie : le 22 juin 2022

On notera quelques idées intéressantes et originales parvenant à se démarquer d’une trame copiée-collée sur d’autres séries. Difficile d’innover tandis que le genre a, à de multiples reprises, été schématisé.

Avis de l’éditeur :

Un matin comme les autres, dans un lycée comme les autres… Jusqu’au jour où un bateau pirate fait son apparition flottant au milieu de l’école. Démarre alors le jeu sanglant du « Dead Flag ». Piller, détruire et exterminer seront les clés pour obtenir un maximum de points et rester en vie.

Mon avis :

Dead Flag démarre comme tant d’autres titres lycéens où la discrimination entre élèves se propage tel un fléau. Sauf qu’un beau matin, un phénomène étrange se produit et déstabilise le quotidien de ceux-ci : un immense bateau de pirates apparaît dans la cour de récréation proposant aux élèves de participer à un jeu pour lequel la concentration d’un maximum de points est de rigueur. Pour ce faire, des actes déloyaux et barbares envers les autres  rapporteront des points aux bourreaux. Celui ou celle en tête de liste sauvant ainsi sa précieuse vie…

Le genre Survival a connu des heures de gloire avec notamment des titres phares tels que Battle Royale et Btooom ; d’autres ont pris le tram en route, comme c’est le cas pour King Game et la kyrielle de séries annexes, évoluant dans le même registre.

Dead Flag_T01_Holico_Jun Nishikawa_Editions Soleil_Survival_extrait

Pour le coup, Dead Flag fait résonner l’heure des pirates tandis que Tento et ses « camarades » de classe se prêteront aux ordres indiqués sur leur application. Très rapidement, comme c’est généralement le cas à l’ordre du Survival, certains protagonistes se lâcheront aisément indépendamment des commandements ordonnés. Car tout le monde a saisi qu’en pareilles circonstances, chacun est prédisposé à nuire à son prochain.

D’entrée de jeu, ce premier tome de Dead Flag se veut particulièrement violent, au fil duquel les scènes gores jaillissent à tout-va. D’ailleurs, on notera quelques idées intéressantes et originales parvenant à se démarquer d’une trame copiée-collée sur d’autres séries. Difficile d’innover tandis que le genre a, à de multiples reprises, été schématisé.

La partie graphique évolue dans un registre plutôt classique sans ébranler le genre, bien que Jun Nishikawa se montre convaincant sur certaines planches. Il privilégie les scènes chocs et peaufine davantage son trait.

Sans briller, Dead Flag attise toutefois notre curiosité. A voir dans le prochain épisode.

Coq de Combat

Un commentaire sur “Dead Flag T01

Ajouter un commentaire

  1. Il n’attise pas ma curiosité d’ado boutonneux que ne suis plus avec ses personnages aux yeux écarquillés à la bouche ouverte !… Berk ! Comme si nous n’étions pas suffisamment envahis de violence !😱🙄

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :