Agata – tome 3 – l’étoile du sud

Scénario : Olivier Berlion
Dessin : Olivier Berlion
Éditeur : Glénat
82 pages
Date de sortie :  juin 2022
Genre : policier

 


« Je vous ai réunis pour parler de la blonde de Chicago… La fille qui accompagnait le gosse qu’on a enlevé il y a un an. »

 

Présentation de l’éditeur

Lucky Luciano est le roi de la pègre New Yorkaise, mais pour combien de temps encore ? Toujours follement épris d’Agata, une jeune immigrée polonaise devenue starlette à Broadway, il commence à sentir la pression judiciaire. Comme lui, de nombreux chefs de gangs sont dans le viseur du procureur Dewey. La justice s’intéresse aussi aux prostituées… un nom ressort dans les affaires de proxénétisme, celui de Lucky. Dans ce contexte, Agata s’avère un témoin encombrant. Et si elle donnait une interview ou parlait de l’enlèvement du petit Pete ? Elle n’a pas le choix : il lui faut quitter la scène et fuir vers Chicago. Après tant de souffrances, Agata trouvera-t-elle dans cet exil la stabilité à laquelle elle aspirait en foulant le sol américain ? Auprès de James, un avenir semble possible, mais la mafia ne pardonne pas et tout peut déraper en une fraction de seconde.

agata_t3_pl

 

 

Mon avis

Les affaires du grand banditisme ont du plomb dans l’aile en ce début des années 30. Lucky Luciano est dans est dans le collimateur du procureur Dewey qui n’a de cesse de faire tomber les parrains de la mafia. C’est la piste du proxénétisme qui pourrait faire tomber Lucky. Dans ce contexte, pour les associés de Lucky, sa « protégée » Agata devient un fardeau trop encombrant. La petite immigrée polonaise sera donc sacrifiée sur l’autel du business mafieux. Mais Lucky semblait vraiment amoureux d’elle. Est-il prêt à lui faire payer le prix fort ?

Olivier Berlion termine cette fiction historique avec brio. En proposant une peinture du milieux mafieux des années 30 minutieuse et bien documentée associée à une fiction romantique, il embarque le lecteur dans une fresque historique originale et réaliste. En s’intéressant davantage aux personnages et à leurs interactions qu’aux faits mafieux, il permet à tout un chacun de s’approprier l’histoire de ses personnages très charismatiques et hors normes.

Graphiquement, c’est également une grande réussite. Le style réaliste est beau et efficace, aussi bien sur les scènes extérieures qu’intérieures et aussi bien sur les personnages que sur les décors.

Un triptyque très réussi qui mérite les prix reçus : meilleure série au Festival du Polar de Cognac en 2021 et le prix Franck Giroud au salon Bulles en Seyne (juin 2022).

Loubrun

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :