Crossover Tome 1 : Kids love chains

Scénario : Donny Cates
Dessin : Geoff Shaw
Éditeur : Urban Comics
131 pages
Date de sortie :  15 avril 2022
Genre : super-héros

 


Et un jour, bien après notre époque, les humains quitteront la Terre.

Et à ce moment-là, qui est-ce qu’ils emmèneront avec eux ? Superman.

 

Crossover - Planche

Présentation de l’éditeur

Que se passe-t-il lorsqu’un méga crossover, mêlant l’ensemble des héros de toutes les séries comics, fait irruption dans notre réalité et ravage la ville de Denver et sa population ?
Plusieurs années après le désastre, la bataille fait toujours rage mais elle a heureusement été circonscrite derrière un champ de force. Ellie, une survivante de ce crossover, tient depuis la dernière boutique de comics dans un monde qui a appris à détester ces héros de papier. On brûle à nouveau des comics dans la rue, Marvel et DC ont mis la clé sous la porte et sa librairie fait office de musée pour cette culture en voie de disparition. Lorsque l’une de ces créatures de papier pénètre dans la boutique pour chercher de l’aide, Ellie s’engage dans une odyssée en quadrichromie…

 

Crossover v01 - Kids Love Chains (2021) (Digital) (danke-Empire)

Mon avis

Donny Cates a failli mourir dans la vie et, à ce moment là, il s’est rappelé le plaisir qu’il avait enfant à pénétrer dans une boutique de comics et déambuler parmi les rayons… Cela lui a donné l’idée de ce récit. Imaginez que tous les héros des comics surgissent sur notre Terre réelle et commencent à se battre à mort, au point qu’il faille les maintenir dans un dôme impénétrable. Mais certains humains sont toujours à l’intérieur de cette zone interdite et des personnages de comics sont passés de l’autre coté. Suit une allégorie sur l’Amérique, son puritanisme, la passion de la BD (très forte aux U.S.A) et bien d’autres problèmes du pays. Donny Cates se pose en narrateur, fait apparaître des super-héros à toutes les pages (souvent sortis de ses propres œuvres – on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même) et présente des personnages humains intéressants comme Ellie, employée dans une boutique de comics et, surtout, Ryan, le fils soumis d’un pasteur menant la guerre aux super-héros. Bien que Crossover soit un hymne à l’amour de la bande dessinée, il est aussi une critique lucide sur les idées extrémistes qui fleurissent de nos jours et dont l’Amérique est un parfait exemple ! Ainsi dans le récit les super sont enfermés (et torturés) dans des prisons secrètes, les familles séparées, des passeurs font entrer et sortir les gens du dôme, etc. 

Crossover v01 - Kids Love Chains (2021) (Digital) (danke-Empire)

Geoff Shaw, complice de Donny Cates (The Paybacks entre autres, dont je vous ai parlé avant-hier), nous livre des planches parfaites et différencie les personnages des comics des êtres « réels »  en les dessinant à l’aide d’une trame couvrant leurs traits. Le coloriste Dee Cunnife, lui, présente le monde des vivants avec des couleurs ternes et celui des super avec des couleurs vives. Le tout est plaisant à lire bien que certaines longueurs vous fassent parfois perdre le fil. Ce premier tome (le titre en comporte deux) est vendu au prix attractif de 10 € pour appâter les lecteurs. 

JR

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :