Batman Mythology 6 : Les morts de Batman

Scénario : Gardner Fox, Ed Brubaker et plusieurs autres
Dessin : Carmine Infantino, Jim Aparo et plusieurs autres
Éditeur : Urban comics
320 pages
Date de sortie :  11 février 2022
Genre : super-héros

 


… Mais Batman est mort. Seules les légendes vivent à jamais…

Pas ceux qui les écrivent.

Présentation de l’éditeur

Toutes les légendes ont une fin, même celle du Chevalier Noir. Au gré de sa carrière, le justicier a souvent frôlé la mort mais même les super-héros subissent le poids des ans et les affres du temps. Défait par ses amis ou bien emporté par la maladie, tels sont les destins possibles qui voient Gotham City abandonnée par son protecteur.

Contenu vo : Batman #291-294 ; Batman #433-435 ; Batman #586 ; Adventure Comics #461-462 ; Batman and the Outsiders #13 ; Detective Comics #347. En fin d’album 2 pages d’illustrations de couvertures et 2 pages de biographies des auteurs.

batman mythology 6

Mon avis

Tous les amateurs de comics savent que leurs héros reviennent toujours après leur mort (sauf peut-être Captain Marvel, terrassé par un cancer chez Marvel Comics). Ce dernier album de la série « Mythology », un des meilleurs d’ailleurs, présente diverses histoires dans lesquelles Batman meurt pour de vrai ou dans les rêves insensés d’un malfrat, est supposé mort, disparaît dans un monde parallèle, etc. Autant d’épisodes que nous avons plaisir à lire et qui nous font mieux connaître certains des nombreux auteurs et artistes qui ont travaillé sur le personnage depuis sa création dans les années 40. L’une des meilleures histoires est sans doute « Où étiez-vous le soir de la mort de Batman ? », épisode lors duquel un procès est mené par les gros bonnets de la criminalité pour trouver et féliciter celui qui a tué le héros ! plusieurs malfrats se targuent de l’avoir fait et le procureur (Double-Face bien sur) aura du mal à démêler le vrai du faux dans les affirmations des uns et des autres. « Dans la froideur de la nuit » nous montre un Batman empoisonné et obligé, par ses amis les Outsiders, de revivre la mort de ses parents afin qu’il réagisse au venin qui sape sa volonté… « Les nombreuses morts de Batman » est une machination dans laquelle plusieurs notables sont assassinés revêtus du costume du héros ! mais l’on apprend vite que toutes ces personnes avaient un don qu’elles avaient enseigné à Bruce Wayne et ont ainsi participé à la création du vengeur… Cependant, le récit le plus émouvant est bien « A la vie, à la mort », belle histoire tirée d’un Annuel dans laquelle on assiste au jeu guéguerre/amour entre Bruce Wayne et Selina Kyle (Catwoman bien sûr) qui finit par un mariage, une vie heureuse jusqu’à leur vieillesse et la mort du héros, victime de maladie, laissant une veuve éplorée. J’avoue que j’en ai eu les larmes aux yeux (je suis un grand émotif). Autant de récits qui font un bel album signé d’auteurs comme John Byrne, Brian Bolland, entre autres et illustré par Mikel Janín, Joe Staton, Lee Weeks et bien d’autres.

JR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :