Semences sous influences

Auteur : Renaud de Heyn
Éditeur : La Boîte à Bulles
Pages: 80
Date de sortie : 06/04/2022
Genre : Documentaire, Semences, Agriculture, OGM.

« On n’exploite pas la terre… Si on l’exploite, on l’appauvrit. La terre…On l’entretient. »

Résumé de l’éditeur:

Une plongée dans l’univers des semences, enjeu de pouvoir et de contre-pouvoir entre les multinationales et l’agriculture paysanne.

L’alimentation figure en bonne position parmi les problématiques clés de notre société actuelle. De tout temps, le monde agricole a sélectionné ses semences pour améliorer sa production mais, depuis quelques décennies, des variétés sans cesse plus sophistiquées sont créées au service d’un productivisme effréné. Les technologies mécaniques, chimiques, biologiques ou génétiques, alliées à l’industrialisation, à la course perpétuelle au rendement nous ont conduit à un désastre environnemental, alimentaire et sanitaire.

Sans même parler des fameux OGM, dont l’usage reste heureusement strictement encadré en Europe, l’agriculture intensive, la surexploitation des terres, l’usage de semences dites « hybrides » ont rendu l’agriculture dépendante de produits nocifs pour l’ensemble du vivant.

Face à cette agriculture dominante, de petits agriculteurs développent, à l’échelle nationale et européenne, une alternative autour des semences anciennes. Mais le combat pour faire valoir leur droit à l’utilisation de semences non issues de laboratoires industriels est rude. En effet, la législation – et les critères de validation pour faire entrer les semences au « Catalogue officiel » – favorisent les produits industriels, et les agriculteurs agroécologiques ont été contraints d’opérer en toute illégalité durant des décennies.

Avec « Semences », Renaud De Heyn nous invite à découvrir les coulisses d’un secteur au sein duquel les intérêts privés l’emportent trop souvent sur la préservation de l’environnement et la santé publique…

Mon avis:

Un roman graphique très engagé à la thématique extrêmement importante ! Personnellement, j’étais déjà au fait de ce qui est expliqué dans ce documentaire, j’ai pu donc l’approfondir. Cela reste un sujet difficile et complexe au vu de toutes les lois, organismes et instances diverses mais j’en ai retenu l’essentiel. Je pense que le résumé est assez complet pour que je ne me lance pas dans une explication supplémentaire !

Après cette lecture, je me sens révoltée et il y a de quoi en fait. La course au rendement, à l’argent et la bonne excuse c’est qu’il faut nourrir les milliards de bouches affamées de ce monde sans compter les animaux qui mangent des céréales également. L’excuse ma foi est toute trouvée et quasiment imparable sauf que non ! Il est tout à fait possible de produire de la nourriture pour tous et ce sans avoir recours à toutes ces manipulations diverses. manipulations qui détruisent et appauvrissent nos sols mais aussi nous, car cette nourriture nous la mangeons, les produits nous les respirons… C’est un cercle sans fin et ceux qui au sommet de la pyramide assis sur leur tas de billets s’en moquent comme de leur première chemise !

Alors, quand quelques personnes et organismes défendent une agriculture qui revient à ses racines (sans faire de jeux de mots douteux !) et bien ça ne va pas. Mon Dieu, des gens qui se rebellent et n’entrent pas dans le moule. C’est la catastrophe, vite, vite, il faut les recadrer, les faire rentrer dans le rang et surtout les faire payer ! Ah, les sacro-saintes lois européennes influencées par les lobbyistes de l’agro alimentaire. Comment lutter contre cela ? Il a fallut des années pour que les semences dites paysannes puissent être en libre accès, cette année rien de moins ! Au moins il y a une victoire même si face à tous le reste, c’est une petite victoire. Le chemin est encore long mais les consciences se réveillent petit à petit.

Les dessins ne sont pas fou-fou mais je trouve que ça passe pour le sujet de ce roman graphique. Ce qui est à retenir, justement c’est le fond et l’histoire racontée. Maintenant, j’ai trouvé que c’était très difficile à suivre et à comprendre mais l’auteur ne pouvait pas faire autrement et je me doute qu’il a dû simplifier les choses. Selon moi, nous devrions tous nous informer à ce sujet.

Sandra/ Ithilwen.

2 commentaires sur “Semences sous influences

Ajouter un commentaire

  1. Sujet grave et très important mais ayant l’air d’être traité de façon trop didactique et pas assez romancée comme la série « Les seigneurs de la terre » qui semble plus attractive.

    J’aime

  2. « des gens qui se rebellent et n’entrent pas dans le moule. C’est la catastrophe, vite, vite, il faut les recadrer, les faire rentrer dans le rang et surtout les faire payer ! »… c’est le credo de la nouvelle religion qu’est le mondialisme incarné par le psychopathe de l’Élysée et la folle de la commission Européenne. Entre autres.

    sinon, a lire aussi : Moi jardinier citadin –> https://sambabd.net/2014/01/28/moi-jardinier-citadin/

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :