Batman Arkham 6 – L’Épouvantail

Scénario : Bill Finger, Doug Moench et bien d’autres
Dessin : Norm Breyfogle, Alan Davis et bien d’autres
Éditeur : Urban comics
344 pages
Date de sortie :  11 février 2022
Genre : super-héros et super-vilains

 


Une injection de cette phéromone terreur et, dans un instant, ce seront des demeurés dévorés par la peur !

Batman Arkham - l'épouvantail

Présentation de l’éditeur

Sous des allures respectables, Jonathan Crane, un professeur d’université spécialiste des phobies, est en réalité l’un des pires malfaiteurs de Gotham City : l’Épouvantail. Adoptant une apparence effroyable, il utilise les peurs de ses victimes afin d’acquérir richesse et pouvoir. Mais peut-il vraiment vaincre un justicier connu lui aussi pour frapper de terreur le cœur des criminels ? Un série d’albums aux récits inédits consacrés aux plus grands ennemis de Batman !

Contenu V.O : World’s Finest Comics #3 ; Batman #455-457 ; #523-524 ; Detective Comics #503, 571 ; Scarecrow New Year’s Evil #1 ; Batman: Scarecrow Year One #1-2 ; Joker’s Asylum: Scarecrow #1

Mon avis

L’Épouvantail est l’un des plus anciens adversaires de Batman. Il est apparu peu après que Bruce Wayne ai décidé de se servir de la peur et de l’intimidation comme avantages face au nombre et aux armes mortelles de ses ennemis. Jonathan Crane est un être vil, dévoré par la haine, voulant se venger de toutes les vexations qu’il a subies dans sa vie. Il se sert du sobriquet qu’on lui donnait lorsqu’il était professeur comme nom de malfaiteur mais, dans sa carrière criminelle, il a rencontré un adversaire de taille, le Dark Knight ! Crane a développé une peur obsessionnelle du Batman et cherche à tout prix à le détruire.

Image (7)

Ce dernier album de la série Batman Arkham, présentant les pires ennemis du vengeur masqué, est donc consacré à ce cher Épouvantail. Plusieurs récits issus de divers comics dédiés à Batman nous sont proposés. Comme d’habitude l’ensemble brosse un portrait complet du sinistre individu grâce aux histoires de divers auteurs de talent et des illustrations de prodigieux artistes américains. De ses origines à ses plus terribles machinations, en passant par la vengeance contre les moqueries de ses anciens compagnons de travail ou sa famille (plutôt perverse la famille !), l’être nommé Épouvantail nous est décrit sous toutes les coutures… Batman et Robin auront un mal fou à stopper le vilain dans tous ces épisodes ! Mention particulière au récit concocté par Doug Moench (dans Batman # 523 et 524) particulièrement effrayant, grâce aussi au dessin de Kelley Jones qui s’adapte parfaitement au personnage. La plupart des récits mettent en avant les similitudes entre le caractère de Batman et celui de l’Épouvantail, tous deux brisés dans leur jeunesse, tous deux déguisés afin d’effrayer leur ennemi et tous deux au bord de la folie. Encore un album indispensable pour les passionnés du Batman. 

JR

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :