Faune (pour Public Averti)  

Contes Grivois et autres Diableries

Scénario : Maryse & Jean-François Charles
Dessin : Jean-François Charles
Éditeur : Kennes
128 pages
Date de sortie : 10 novembre 2021
Genre : contes et légendes, éro-pornographique.

« Ce livre est dédié aux faunes que les tracteurs et autres monstrueuses machines agricoles ont fait fuir […] Est-ce que les écologistes, grâce à leur agriculture bio, pourront les faire renaître ? Nos petits-enfants auront-ils un jour la bonne fortune de les découvrir ? En attendant ces retrouvailles, ils peuplent toujours nos rêves et nos fantasmes. »

Présentation de l’éditeur :

Au Moyen Âge, à la nuit tombée, un groupe de pèlerins se réfugie dans une auberge. Rassemblés autour du cantou, ils décident pour tuer le temps de se raconter chacun à son tour une histoire pieuse. La première est contée avec force gestes par un laboureur, sourd et muet de naissance. Mais son récit glisse très vite vers le grivois.

Au détour d’une meule de foin, caché derrière un arbre, y apparaît un faune, un être mi-homme, mi-bouc, particulièrement bien membré, séducteur des jeunes paysannes dans la mythologie pastorale. Émoustillés par cette entrée en matière, les conteurs suivants se sentent joyeusement contraints d’utiliser à leur tour ce licencieux personnage.

C’est ainsi que ce qui aurait dû être un chapelet d’histoires à s’endormir devient un croustillant florilège de récits libertins, parfaitement dans l’esprit des « Contes de Canterbury » de Chaucer ou du « Décaméron » de Boccace.

Faune_Kennes_Maryse Charles_Jean-Francois Charles-Contes grivois et autres diableries_extrait

Mon avis :

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut dire aux lecteurs que cet album Kennes n’est pas pour les enfants. N’y songez même pas, à moins de devoir expliquer ce que font ces messieurs, dames ensemble, tout nus, en pleine campagne… Vous ne pourrez même pas jouer au jeu de l’oie du Faune avec eux au vu des actions sous la ceinture.

Mais pour vous, amoureux de belles légendes, de vieux français et d’aventures scabreuses : approchez. Approchez donc autour du feu où pèlerins et mystérieux nains se racontent des aventures incluant un Faune au dard élancé et aux jeunes jouvencelles pas si pieuses que ça.

La couverture donne directement le ton. À défaut d’être en cuir comme les très vieux ouvrages, elle en a la teinte, de même que les dorures. Pour un peu, on croirait avoir remonté le temps pour rejoindre ce couple enlacé, cette belle rousse flamboyante aux seins nus et ce faune cornu. Alors quand, en plus, le couple Maryse et Jean-François Charles narrent ces récits en vieux français : nous quittons définitivement le XXIe siècle.

« Oïl, dit Grisandole, et il me plaît que tu viennes encor me retrouver pareillement. Lors donc le faune dont le vit pendait à présent entre ses jambes de bouc, la blâma. Je suis venu pour te châtier car par jeu, tu as occis ma très chère amie la biche. Vile est ton âme et je n’ai pour toi que dédain et mépris. Oncques, tu ne connaîtras plus la jouissance. »

Un extrait qui donne bien envie de sortir son dictionnaire, n’est-il pas ? Néanmoins, le lecteur perdu dans ses fantasmes chimériques s’y fait et s’y complait. Comme avec les peintures de Jean-François Charles qui ajoutent à l’aspect d’antan de l’ouvrage. Nous ne lisons pas une BD, non. Nous découvrons un manuscrit ancien, à l’écriture calligraphiée qu’on imagine des moines copistes. Des enluminures grivoises encadrent les textes de pleine page et la peinture enjolive le récit pour pimenter notre imagination.

Alors : grivois certes, mais d’une époque où la Nature et l’Homme savaient s’entendre à bien des niveaux… sous la ceinture, entre autres !

ShayHlyn.

Un commentaire sur “Faune (pour Public Averti)  

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :