Scurry T1

Scénario : Mac Smith
Dessin : Mac Smith
Éditeur : Delcourt
Date de sortie : 10 novembre 2021
96 pages
Genre : Survival animal

« Encore cette histoire de forêt ? Tu veux qu’on vive comme des barbares, nous vautrant dans la boue et glanant quelques graines ? A vivre dans la peur constante d’être dévorés par quelque bête sauvage? On mérite mieux que ça. »

Présentation de l’éditeur

Amateurs de gentilles souris, fans de Bernard et Bianca ou des Aristochats, cette trilogie n’est pas pour vous ! Scurry, ce sont des souris, des chats et des animaux violents dans un univers post-apocalyptique ! Un groupe de souris domestiques lutte pour survivre à un long et étrange hiver. Les humains ont disparu, le soleil se pointe rarement et une pluie froide et sombre empoisonne tout ce qu’elle touche. Les souris, qui dépendaient des humains pour se nourrir, s’accrochent obstinément à leurs vieilles habitudes, pillant les maisons abandonnées à la recherche des restes qu’elles peuvent trouver…

Mon avis

L’Homme n’est plus. En tout cas il se montre physiquement totalement absent dans ce très beau premier tome de Scurry. Restent les vestiges de l’humanité qui semblent figés dans l’hiver. Le cadre implicitement post-apocalyptique pose le décor d’un survival animal haletant et bien mené.

C’est toute une communauté de souris qui se trouve confrontée à un terrible constat : celle-ci a vécu en parallèle de l’humanité et est devenue dépendante de celle-ci, de son habitat, de sa nourriture et de sa présence en haut de la chaine alimentaire. C’est donc un choix de civilisation qui va fragiliser l’équilibre de la colonie, un retour subi aux origines de l’espèce.

Un survival a une base scénaristique simple : survivre. Et tout amateur du genre, dont je fais partie, sait que la limite du genre est due à sa dimension cyclique : se déplacer, éviter de se faire tuer, chercher de quoi se nourrir, trouver un endroit sûr, y rester jusqu’à ce que celui-ci ne le soit plus. Et on repart mécaniquement sur un nouveau cycle en quittant cet endroit. C’est la loi du plus fort qui domine, et pour le coup la souris ne semble pas la mieux armée pour se faire une place de choix dans ce monde.

Mac Smith, par des dessins objectivement superbes, livre un très bon récit d’aventure qui utilise donc tous ces codes scénaristiques pourtant maintes fois usités.

Le cliffhanger est d’une incontestable efficacité et développe un désir marqué de lire la suite de cette trilogie. C’est hyper bien fichu quand même cette tendance à créer de l’envie ! Je plonge dedans avec délectation avec Scurry de Mac Smith !

ScénarioDessinico_Album
coeur_troiscoeur_cinqcoeur_quatre


Petitgolem13

5 commentaires sur “Scurry T1

Ajouter un commentaire

  1. J’ai adoré aussi. On se fait petite souris pour survivre avec ces petites créatures.
    C’est super bien mené, très dynamique et rythmé, et les perso sont vraiment attachants.
    Le dessin est topissime.
    4,5/5.

    J’aime

  2. J’ai aussi été séduit par le superbe graphisme aux couleurs lumineuses qui m’ont inspiré la bannière de la semaine !🥰

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :