Grendel – Tome 01

Scénario : Matt Wagner
Dessins : Matt Wagner et… *voir plus bas
Couleurs : Chris Pitzer, Jason Martin, Dave Stewart
DL : 01/2022
Editeur : Urban Comics
ISBN : 979-1-0268-1222-7
NB pages : 608

« Le jeu éternel de la vie »

Contenu VO : Grendel Omnibus Vol. 1 (sur 4) (Grendel : Devil by the Deed ; Grendel : Black, White, & Red #1-4 ; Grendel : Red, White, & Black #1-4 ; Grendel : Behold the Devil)

Résumé éditeur :
Romancier, mondain, escrimeur de génie et assassin. Telles sont les multiples facettes de Hunter Rose, un mystérieux écrivain qui a surgi sur la scène du tout New York sans crier gare tout en officiant dans l’ombre pour prendre le contrôle de la pègre sous le masque du mystérieux Grendel. Poursuivi par les forces de police et l’immortel loup-garou Argent, Hunter Rose ne se connaît qu’une faiblesse : son amour pour sa fille adoptive, Stacy. Une faiblesse qui pourrait bien lui être fatale.

Grendel fait partie de ces comics indés US, qu’on ne peut résumer simplement, mais dont l’aura marqua toute une génération outre atlantique. Les parutions précédentes en VF de Grendel sont disparates (je n’en ai pas pour comparer), mais sauf erreur ce premier Omnibus (sur 4) contient principalement de l’inédit pour nous, avec chronologiquement trois périodes distinctes dont le récit fondateur : Le Diable par les Actes, les récits courts illustrés par une pléthore* de dessinateurs parus en 1998-99 puis 2002, et la mini-série Voici le Diable de 2007, gros point fort de ce premier Omnibus, sorte de point d’orgue de son personnage, antihéros sans morale que Matt Wagner s’amuse à faire mourir, tout en nous livrant des morceaux choisis de son héritage / ses successeurs, que l’on lira dans la suite de cette intégrale qui ne porte pas son nom.  

*La pléthore en question : Matt Wagner, Tim Sale, Teddy H. Kristiansen, Mike Allred, David Mack, Troy Nixey, Stan Shaw, Arnold & Jacob Pander, Tim Bradstreet, Woodrow Phoenix, Dean Motter, Guy Davis, Duncan Fegredo, D’Israeli, Paul Chadwick, Ho Che Anderson, Bernie E. Mireault, John Paul Leon, Jay Geldhof, C. Scott Morse, Jason Pearson, Chris Sprouse, Jill Thompson, Cliff Chiang, Andy Kuhn, Mike Hawthorne, Tom Fowler, Andi Watson, Jim Mahfood, Kelley Jones, Phil Hester, Michael Avon Oeming, Farel Dalrymple, Stan Sakai, Zander Cannon, Mike Huddleston, Darick Robertson, John K. Snyder III, Phil Noto, Dan Brereton, Michael Zulli, Ashley Wood

Visuellement pour le moins varié sur la partie mini-récits Black, White, & Red et Red, White, & Black, je vous ai fait une petite sélection ci-dessus, à titre personnel je n’aime pas trop ces compils de mini-récits avec autant d’auteurs, quatre cent pages de mini-récits d’une vingtaine de pages maximum je trouve cela éprouvant à la lecture, on retiendra principalement la maitrise de Matt Wagner sur son personnage sur Le Diable par les actes et Voici le Diable, voir ci-dessous.

Beau travail de la part d’Urban sur l’objet en lui-même avec une belle édition reliée avec signet, mais aussi avec une préface et postface éclairante sur l’univers de la série et ce qui nous attend pour la suite.

ScénarioDessinico_Album
coeur_quatrecoeur_trois_et_demicoeur_trois_et_demi

JaXoM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :