Robilar ou le Maistre chat T03 (FIN)  

Fort Animo

Scénario : David Chauvel
Dessin : Sylvain Guinebaud
Éditeur : Delcourt
64 pages
Date de sortie : 15 septembre 2021
Genre : Fantastique, révolution, animaux.

« Il était une fois un royaume. Dans ce royaume, un château. Dans ce château un… non deux trônes. Et sur ces trônes, un prince et son euh… son… son… oui, bon, son mari… Un chambellan… et un messager. »

Présentation de l’éditeur :

Rébellion à la ferme ! Les animaux de basse-cour ne veulent plus qu’on les mange ! Pour mettre fin à cette crise d’un genre nouveau, le prince a un diplomate tout trouvé : Robilar, bien sûr.

Rien ne va plus à la ferme ! Les animaux ont pris les armes et fait prisonniers le père Riflon et sa femme. Contraint au végétarisme, le Prince envoie Robilar mener l’enquête. Une fois sur place, il constate que les révoltés réclament la fin de la consommation de viande, et sont prêts à la défendre les armes à la main. La mission du Chambellan va très vite se transformer en mission impossible…

Robilar ou le maistre chat_T03_Fort Animo_David Chauvel_Sylvain Guinebaud_Delcourt_extrait

Mon avis :

Après avoir lu le précédent tome la BD sur « L’incroyable Histoire des Animaux », ce n’était que juste retournement de situation que de tomber sur une rébellion de la basse-cour. Suite à l’abattage du jeune Kevin devant toute la ménagerie de la ferme, la coupe fut pleine : trop, c’est trop ! Les animaux sont des animaux sensibles après tout (c’est enfin dans la loi, mais pas au royaume de Robilar) et ceux du père Riflon comptent bien se faire entendre.

Autant dire qu’on est très, très loin de l’humour caricatural du précédent tome. Ici, on se retrouve même à prendre conscience de notre comportement envers les animaux dits domestiques. Un peu comme le chef cuisinier du prince qui découvre, avec la plus grande hébétude, que ce qu’il prépare tous les jours, au palais, ne sont pas que des morceaux de viandes tous prêts à être cuisiner. Avant d’être une entrecôte, une volaille décapitée et plumée, un gigot, … ce sont avant tout des créatures vivantes !

Du coup, ça fait réfléchir. À tout le moins Robilar et le-dit « Chef ». Parce que le vassal du prince, un cochon d’Inde belliqueux, ne veut rien entendre ! Pour un herbivore, il se pose en véritable défenseur de la cause carnivore quitte à comploter dans le dos du chat Chambellan, Robilar, le héros de cette aventure.

Robilar ou le maistre chat_T03_Fort Animo_David Chauvel_Sylvain Guinebaud_Delcourt_extrait2

L’ironie dans cette histoire, c’est que le bétail parle plus correctement le français que les fermiers… et même les têtes couronnées, ne se préoccupant que des expressions tellement courantes qui impliquent les animaux. Interdiction de se plaindre qu’on est buté comme une mule, de manger comme un porc, d’avoir la chair de poule ou encore de crier comme une oie. Au contraire, si les injures étaient de faire « comme les humains » (je peux vous dire que ça le fait moins bien… bizarrement).

On a même droit, à l’instar de « L’heure du cochon », a un procès, pas si équitable, du père Riflon et son épouse pour mauvais traitement et meurtres en série. Suivi d’une bataille sans merci avec les prédateurs qui se plaignent également de ce retour de force de la basse-cour. Un scénario drôle, signé David Chauvel, qui a pourtant un goût doux amer quant à la condition animale dans le monde. Une réflexion qui se reflète magistralement bien dans le final, tout comme dans l’entièreté de l’album dessiné par Sylvain Guinebaud. Des bobines drôles, de fameuses grimaces, des dégaines qu’on a l’impression d’avoir déjà vues cent fois, mais qui attirent l’œil, déclenchent un sourire en coin et qu’on aime tant dans la BD franco-belge.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :