La Baleine Blanche des mers mortes  

Scénario : Aurélie Wellenstein
Dessin : Olivier Boiscommun
Éditeur : Drakoo
64 pages
Date de sortie : 29 septembre 2021
Genre : postapocalyptique, aventure, écologie

« Les émotions passent non plus à travers des descriptions, mais par l’incarnation puissante d’une image. » Aurélie Wellenstein.

Présentation de l’éditeur :

Les hommes ont tué la mer ; elle revient les hanter. 

Mers et océans ont disparu. L’eau s’est évaporée, tous les animaux marins sont morts.
Dans un monde changé en désert, la mer fantôme revient hanter les hommes.
Paris en ruines tremble sous l’ombre d’une baleine blanche et seuls les musiciens de l’Opéra parviennent à canaliser sa fureur en jouant pour elle.

Jusqu’au jour où deux voyageurs s’en mêlent : une femme qui danse avec les méduses et un homme au passé trouble.
Sont-ils du côté des survivants ou de celui des spectres ?

La baleine blanche des mers mortes_Aurelie Wellenstein_Olivier Boiscommun_Drakoo_extrait

Mon avis :

Dans l’univers du roman « Mers mortes » d’Aurélie Wellenstein, qui est également la scénariste de « La baleine blanche des mers mortes », nous retrouvons Bengale : un étrange voyageur portant le t-shirt du Punisher (vous savez, la tête de mort sur fond noir qui s’étire vers le bas) déambulant dans un Paris désolé. La ville lumière a perdu tout de sa superbe, la tour Eiffel fait triste mine sans la moitié de son antenne et le sable recouvre à peu près tout…

Pour le lecteur qui découvre, comme moi, cette planète après un échec catastrophique sur le plan écologique : c’est une rencontre. Celle de cet homme, qui semble être notre héros, et une jeune femme qui danse au milieu d’un banc de méduses. Des poissons partout dans le ciel de la capitale française tels un mirage qui s’explique rapidement : l’Humanité a tué la planète en la privant de son eau, tuant par la même occasion toute la faune marine ! Des créatures avec qui nous aurions du vivre en harmonie, mais que nous avons assassinées. Alors, comme le Punisher, ils reviennent pour se venger, fauchant les âmes des humains pour en faire une sorte de zombie.

La baleine blanche des mers mortes_Aurelie Wellenstein_Olivier Boiscommun_Drakoo_extrait2

Quelques clans, comme celui de l’Orchestre planqué dans le grand Opéra Garnier, parviennent à se défendre et survivre tant bien que mal. Mais chaque marée emporte avec elle l’âme de quelques quidams. C’est le cas du fils du chef d’Orchestre : l’âme de Jonas – comme dans la Bible – s’est fait emporter par une baleine blanche. Telle Moby Dick, celle-ci est vue comme une créature funeste, vénérée en poésie à chacun de ses passages, dans l’espoir fou de pouvoir récupérer l’âme de Jonas.

Ces deux grands noms ne sont pas les seules représentations d’œuvres connues. En découvrant le passé du cétacé, on est amené à penser au film « Orca » dans lequel un orque voit sa femelle mortellement blessée mettre bas de leur petit sur le pont du navire marchand qui l’a capturée. Dans tous les cas, que ce soit le passé de l’un ou de l’autre, la vie de Bengale, du groupe surnommé l’Orchestre ou le cheminement de Chrysaora jusqu’à la capitale en compagnie des méduses : la plume d’Olivier Boiscommun fait mouche ! Si les humains ne sont pas spécialement à leur avantage, le monde aquatique est, quant à lui, superbe ; laissant le lecteur entre rêverie et cauchemar quant à la réalité qu’il peut représenter.

On pense immanquablement à la désastreuse gestion de l’écologie faite par l’Homme. Elle est au cœur des préoccupations politiques de nos jours et devrait être sérieusement prise en compte par l’Humanité toute entière… Car finalement, « Mers Mortes » (que je viens de commander pour le lire prochainement au format roman) n’est-il pas une hypothèse plausible de ce qui nous attend si nous n’y prenons pas garde ?

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :