Multiversity présente TERRE-37

Scénario : Howard Chaykin, John Francis Moore
Dessin : Dan Brereton, Mike Mignola, José Luis García-López
Éditeur : Urban comics
384 pages
Date de sortie :  12 novembre 2021
Genre : super-héros, science-fiction

 


Et il me tarde de voir cet avorton sans son joli petit masque.

Présentation de l’éditeur

Du crépuscule des années 1960 à l’aube du 61e siècle en passant par une troisième, puis une quatrième, guerre mondiale, l’Histoire de cette Terre parallèle du Multivers DC a été teintée par la chute des empires successifs, la corruption du pouvoir et les ravages du progrès scientifique sur le monde. Cyniques et fatalistes, les aventuriers de ce monde sont les témoins privilégiés de révolutions qui accoucheront de nouveaux règnes tout aussi corrompus que les précédents… Bienvenue sur la Terre-37.

Contenu vo : Thrillkiller #1-3 (1997), Thrillkiller’62 (1998) #1 + Twilight #1-3 (1990) + Ironwolf : Fires of the révolution (1992)

 

Multiversity terre-37

Twilight de José Luis García-López

Mon avis

Comme son illustre concurrent, Marvel, l’éditeur DC Comics a créé son propre univers de personnages puis moult univers se déroulant sur des terres parallèles (52 pour être précis) à celle de l’univers principal. La Terre 37 est située dans l’un d’entre eux et a été imaginée par le talentueux Howard Chaykin dont le travail a donné beaucoup de petites merveilles chez l’éditeur. Dans cet album il nous est présenté deux mini séries et un one shot se déroulant à diverses périodes sur cette Terre 37. Pour les lecteurs basiques de DC dont je suis, la meilleure histoire est celle démarrant l’album : Thrillkiller. Cette aventure se situe dans les années 60 dans la ville de Gotham avec des héros un peu (beaucoup même) revisités. Robin et Batgirl en sont les vedettes, Bruce Wayne n’est plus riche et travaille comme flic sous les ordres du chef Gordon, le Joker est une femme, etc.

Ironwolf - Fires of the Revolution 0060

Ironwolf de Mike Mignola

De plus le dessin particulier de Dan Brereton apporte une ambiance assez polar glauque à l’action. Hélas, le deuxième récit, Twilight, est une tentative de Chaykin visant a regrouper des personnages publiés dans des comics de S.F des années 50 et que nous ne connaissons pas ou peu (Tommy Tomorrow, les Star Rovers, Star Hawkins et Ilda le robot, entre autres).

Multiversity-terre 37Le récit est un immense Space Opéra assez confus que même le dessin de l’extraordinaire artiste espagnol, José Luis García-López, ne sauve pas et j’avoue ne rien y avoir compris. Pour finir, Ironwolf : Fires of the Revolution, suite directe du titre Ironwolf que Chaykin créa dans la série Weird Worlds, se déroule à la même époque que Twilight mais raconte une histoire plus romanesque et très sombre également dont l’art est signé Mike Mignola et nous montre déjà les prémices de HellBoy. 

Bref, trois histoires plus ou moins bonnes présentées par trois artistes de grand talent ce qui rend l’album appréciable pour tout amateur de comics. 

 

 Illustration de gauche : Thrillkiller de Dan Brereton

JR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :