La vie compliquée de Léa Olivier T01  

Perdue

Autrice : Catherine Girard Audet
Scénario : Alcante
Dessin : Ludo Borecki
Éditeur : Kennes
48 pages
Date de sortie : 16/06/2021
Genre : jeunesse, adolescence, tranche de vie.

« Est-ce que je rêve ? Le légume sort enfin de la maison !?! Je pensais que tu t’étais fondue au divan !!! »

Présentation de l’éditeur :

L’existence de Léa Olivier est chamboulée lorsque ses parents lui annoncent qu’elle devra quitter son village natal pour s’installer avec eux et son grand frère ­Félix à Montréal. Grâce aux chats et aux mails ­échangés avec sa meilleure amie Marilou, son amoureux Thomas et ses « nouveaux amis », Léa nous raconte les hauts et les bas de son adaptation dans la grande métropole : un frère trop beau et trop populaire, des notes d’anglais plutôt médiocres, une relation à distance houleuse, une bande de filles qui lui causent des ennuis… Bref, La Vie compliquée de Léa Olivier !

La vie compliquee de Lea Olivier_T01_Perdue_Borecki_Alcante_Catherine Girard Audet_Kennes_Extrait

Mon avis :

Quand j’ai vu la couverture : j’ai eu peur ! « Non, pas un roman photo quand même ?! ». Je me voyais déjà avec un exemplaire teenager des magazines pour femmes où des romances à trois sous enthousiasment ces dames dans les vieux salons de coiffure… Vous savez, les « Nous deux » et autres clichés du genre (« Vous avez la référence ? Sinon, vous n’avez rien perdu » comme dirait Laurie Perret face à un public suisse) ?! Bref, j’ai eu peur deux secondes et puis hop, voir un dessin assez sympathique, dans l’air du temps pour attirer les jeunes entre la préadolescence aux bancs du collège : ça m’a rassurée.

La couverture représente uniquement les acteurs de la série télévisuelle dérivée des romans de Catherine Girard Audet. C’est quand même 19 romans et 1.500.000 d’exemplaires vendus ! Ça valait la peine de faire traverser l’Atlantique à cette jeune étudiante canadienne pour nos jeunes à nous. Sauf que dans la série, Léa quitte juste sa campagne pour Montréal, la grande, la tentaculaire métropole du Québec. Autant dire le bout du monde pour cette jeune fille de 14 ans, timide et terriblement attachée à sa meilleure amie et son amoureux.

La vie compliquee de Lea Olivier_T01_Perdue_Borecki_Alcante_Catherine Girard Audet_Kennes_Extrait2

Non seulement notre héroïne, scénarisée par Alcante, doit lutter contre les aléas de la vie quand on entre au collège, mais en plus : tout est nouveau ! La maison, l’école, les gens, … pas un seul repaire, si ce n’est sans doute son frère aîné qui, lui, ne rencontre pas vraiment les mêmes soucis : s’il a dû également quitter ses amis, il est du genre populaire et très sociable au point que le soir même, il avait déjà une bande de copains !

Léa y va plus crescendo et son attitude renvoie véritablement aux jeunes et les découvertes de la vie. Même si elle en sait déjà un rayon pour avoir dû abandonner un amoureux et espérer maintenir une relation malgré la distance – 400 km, c’est pas rien… ce qui donne du peuple à dessiner pour Ludo Borecki ! Comme dit plus haut, son style est contemporain et accrocheur ; plutôt simple et un rien noyé dans les phylactères… mais ça se laisse lire et donne envie de connaître les prochains déboires de tout ce petit monde au cœur de la jeunesse actuelle.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :