Le dernier livre

Scénario : François Durpaire
Dessin : Brice Bingono
Éditeur : Glénat
70 pages
Date de sortie :  novembre 2021
Genre : anticipation

 


« Celui qui lit a des milliers de vies et des millions d’amis »

 

Présentation de l’éditeur

Paris, 2050. Une pandémie mondiale a conduit à la fermeture des librairies, des écoles et des bibliothèques. Les géants de l’industrie numérique ont digitalisé le savoir. Avec la complicité des dirigeants politiques qui ont compris les enjeux de pouvoirs liés aux nouvelles technologies, ils ont mis fin à la production du papier avant de l’interdire. Les informations nous parviennent sur les écrans ou s’implantent instantanément sur nos rétines et l’école se fait à la maison en compagnie d’androïdes programmés conformément aux principes de cette nouvelle société. Mais au cœur de ce monde lisse et aseptisé, un mystère éclot. De nombreux enfants disparaissent sans laisser aucune trace. Derrière ces enlèvements : un groupe de résistants qui entend redonner à la prochaine génération la curiosité et l’esprit critique que la société leur a retirés. Mais leur plan est découvert. La bibliothèque clandestine où ils se cachaient est brûlée et les livres qu’elle contenait également… Un groupe d’enfants parvient à s’échapper du massacre. Ensemble, il se donnent une mission : écrire un nouveau « premier livre ».

le dernier livre_pl

 

 

 

Mon avis

« Une pandémie mondiale a conduit à la fermeture des librairies, des écoles et des bibliothèques. Les géants de l’industrie numérique ont digitalisé le savoir. » quand on lit cette première phrase du pitch, on a franchement pas l’impression d’être dans un récit d’anticipation ! Si l’on peut trouver certaines similitudes dans ce récit avec le monde d’aujourd’hui (les liens sociaux sont bannis ; les gens vivent avec des masques ; la pandémie à facilité la soumission des individus ; les couvre-feu sont la norme …) , nous sommes bel et bien en présence d’une fable d’anticipation. Ici, Le livre n’existe carrément plus, il est interdit par les GAFAM qui ont pris le pouvoir et l’ont remplacé par un monde entièrement digitalisé. Bon, en vérité, avec la dématérialisation qui se généralise de plus en plus dans les administrations, à l’école et dans les entreprises, on est quand même pas très loin de cette prise de pouvoir du numérique sur le monde réel !

C’est justement ce que dénonce François Durpaire avec ce thriller d’anticipation. Une emprise totale du numérique sur le quotidien des gens, les asservissant, les coupant de leur racines et de toute forme d’esprit critique.

Mais il rend aussi un hommage au livre et à l’écriture, racontant dans un très long passage leur histoire à travers le monde et les siècles. C’est passionnant mais cela casse complètement l’intrigue de départ et l’angle d’attaque de ce thriller qui se transforme au fil des pages en fable.

Le message aurait gagné en force si l’une ou l’autre option avait été privilégiée plutôt que de faire un mix des deux genres : thriller ou fable d’anticipation aux accents plus poétiques.

C’est dommage, il y a là un vrai sujet de société et un vrai message à faire passer qui, malheureusement tombent un peu à l‘eau. On peut quand même se satisfaire d’une fin pleine d’espoir que propose l’auteur, basée sur la refondation d’un monde recentré sur l’humain.

Le dessin de Brice Bingono est quant à lui de très bonne facture avec des ambiances futuristes intéressantes et crédibles et sauve un peu l’album rendant la lecture finalement assez agréable.

Loubrun

 

3 commentaires sur “Le dernier livre

Ajouter un commentaire

  1. Qu’on se rassure, le livre a encore toute sa place à l’école, le tout numérique est encore loiiiiiiiiiin d’être la norme.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :