Corps solitaires T05  

Auteur : Haru Haruno
Éditeur : Kana
176 pages
Date de sortie : 22 octobre 2021
Genre : Seinen, romance, tranche de vie, sexualité.

« Et puis je suis convaincue que si je ne suis pas arrivée à concevoir l’idée d’un divorce c’est parce qu’au fond de moi cette idée ne me convainc pas encore. »

Présentation de l’éditeur :

Michi Yoshino a 32 ans. Sa relation avec Yôichi, son mari, n’est pas mauvaise, mais une seule chose fait défaut : le sexe.

Michi a pris ses distances avec Makoto et a décidé d’aborder avec son mari la question de leur absence de rapports. Dans l’idée de passer plus de temps ensemble, elle lui propose un petit voyage à deux.

De leur côté, Makoto et Kaede essaient de reconstruire leur couple, mais le fossé qui les sépare a du mal à se combler…

Corps Solitaire_T05_Haru Haruno_BIG Kana_extrait

Mon avis :

Les choses ont bien évolué depuis le premier tome. En effet, alors que Michi avait trouvé en Makoto un ami et confident pour parler de l’absence de relation physique dans leurs mariages respectifs, les deux mariés éconduits se retrouvent dans un lit. Loin d’être du sexe pour le sexe, c’est une échappatoire, une façon de se consoler l’espace d’une nuit, de retrouver la chaleur d’un corps contre le leur, la fougue d’un baiser, le désir dans un regard, … Une incartade qu’ils ne veulent pas récidiver, malgré la situation toujours tendue dans leurs couples. On en arrive, nous lecteurs, à se dire que les conjoints réfractaires ont, eux aussi, une aventure ailleurs alors que Michi et Makoto tentent, tant bien que mal, de sauver leurs unions.

Si un triangle, voire un carré amoureux, est déjà compliqué à suivre dans un récit, un possible octet : bonjour !

On a donc Michi et Makoto dont la relation au travail n’échappe pas aux collègues et amis, mais dont l’idylle s’arrête pour tenter de sauver leurs mariages. Michi tentant de comprendre son mari Yôichi tout en essayant de retrouver le chemin de ses bras. Yôichi, quant à lui, semble avoir eu une relation avec une collègue, Mishima, ou du moins être intéressé par celle-ci sans s’en rendre compte et réciproquement.

Corps Solitaire_T05_Haru Haruno_BIG Kana_extrait2

De leur côté, Kaede, l’épouse de Makoto, veut se racheter d’avoir repoussé son mari par le passé (le privant de relation charnelle par la même occasion, mais pourquoi ?). Tandis que son mari, lui, peine à oublier l’amour naissant qu’il éprouve pour Michi… ça donne le tournis tout ça ! Mais en même temps, on a du mal à en vouloir à l’un ou l’autre étant donné que tous semblent fautifs. Ainsi, on s’interroge sur le pourquoi du comment… on décortique les sentiments des personnages comme ceux-ci épluchent leurs doutes et leurs (re)sentiments pour aller de l’avant.

Et le divorce dans tout ça ? La question survient dans ce cinquième tome, mais est-ce envisageable ? Est-ce que tout est vraiment perdu pour ces deux mariages ?

Dans un style graphique assez fluide et traditionnel, Haru Haruno nous embarque dans une histoire de la vie vieille comme le monde ! Aimer, se détester. Désirer, se haïr. Se perdre pour mieux être perdu en chemin… dans une société où les divorces font légions, où les mariages deviennent des jeux de hasard à la tv : revenir aux bases des relations amoureuses est ingénieux et intéressant à bien des égards.

ShayHlyn.

Un commentaire sur “Corps solitaires T05  

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :