My Capricorn Friend  

Scénario : Otsuichi
Dessin : Masaru Miyokawa
Éditeur : Delcourt | Moonlight Manga
 pages
Date de sortie : 27 octobre 2021
Genre : drame, société, adolescence.

« Chaque année, un prêtre choisissait deux boucs. Le premier était donné en offrande à Dieu, le second était pour Azazel. Le bouc de Dieu se faisait tuer, et son sang était versé en sacrifice. Le second était relâché dans le désert, après que le prêtre ait confessé tous les péchés du peuple. Abandonné vivant dans le désert, l’animal portait sur son dos tout le poids des péchés de la population. C’était ça, le bouc d’Azazel. »

Présentation de l’éditeur :

My Capricorn friend aborde avec sensibilité le délicat sujet du harcèlement scolaire. Une réflexion poignante sur un thème plus que jamais d’actualité.

Tout commence par la découverte du cadavre de Kaneshiro, un odieux lycéen qui harcèle perpétuellement ses camarades. Les soupçons se tournent rapidement vers Wakatsuki, un étudiant qui est introuvable depuis ce meurtre. Matsuda, un camarade de Wakatsuki, va alors le prendre sous son aile pour le cacher, d’autant plus qu’il est persuadé que Wakatsuki n’est pas réellement coupable du meurtre…

my_capricorn_friend_Otsuichi_Masaru_Miyokawa_Delcourt_Moonlight_extrait1

Mon avis :

On ne peut ignorer le harcèlement scolaire. De plus en plus souvent, sur les réseaux sociaux, des jeunes montrent les atrocités qu’ils font subir impunément à d’autres. Des adolescents pleurent dans des vidéos destinées à expliquer l’enfer qu’ils vivent. Et, hélas, bien trop souvent, des martyrs se donnent la mort faute de se sentir en sécurité.

Dans « My Capricorn Friend », nouvelle pépite de la collection Moonlight Novel/Manga de chez Delcourt, on est non seulement confronté au harcèlement subi par le jeune Wakatsuki, mais aussi la vision qu’en ont les autres élèves. En effet, Matsuda reflète l’image du jeune homme sans histoire qui préfère baisser les yeux quand il voit son camarade de classe se faire malmener que d’intervenir. Réagir serait signe d’être la nouvelle cible des délinquants de l’école.

Mais un soir, alors qu’il rentre chez lui en vélo, il est abordé par Matsuda. Ce dernier a la mine défaite et à la main : une batte de baseball ensanglantée.

« C’est le sang de Kaneshiro »

my_capricorn_friend_Otsuichi_Masaru_Miyokawa_Delcourt_Moonlight_extrait

La victime a décidé de devenir bourreau. Il lui aura suffi d’un soir, d’une arme et d’une opportunité pour se débarrasser à tout jamais de celui qui l’obligeait à manger son repas dans la cuvette des toilettes déjà utilisée, qui le battait sans vergogne, … mais serait-ce vu comme légitime défense ? Pas si sûr…

Dans un espoir insensé de sauver celui dont il avait préféré ignorer la souffrance, Matsuda va tenter de sauver son camarade de ce qui l’attend. Surtout qu’il sait que Wakatsuki pourrait très bien se suicider pour son acte par la suite…

Le scénario d’Otsuichi est rondement mené, dirigé par une information inattendue quant à l’avenir, afin de rendre la réaction de notre jeune héros plausible. Quant au dessin de Masaru Miyokawa, il est classique, sans nouveauté dans le genre manga, mais il fonctionne à merveille pour emmener le lecteur dans les périples de ces deux jeunes gens prêts à tout pour démêler le vrai du faux.

ShayHlyn.

Un commentaire sur “My Capricorn Friend  

Ajouter un commentaire

  1. La phrase d’introduction avec les 2 boucs a failli me dissuader de lire la chronique, mais le sujet, malheureusement d’actualité, parait intéressant.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :