No zombies – tome 1 – le livre de Joseph

Scénario : Olivier Peru
Dessin : Evgeniy Bornyakov
Éditeur : Soleil
62 pages
Date de sortie :  octobre 2021
Genre : fantastique

 


« Depuis que le virus a transformé le monde en parade d’Halloween, la mort grignote l’humanité par tous les bouts »

 

Présentation de l’éditeur

Et si ce qu’il manquait à toutes les histoires de zombies, c’était simplement un vaccin ?

Joseph était un zombie jusqu’à ce que le vaccin le ramène… Mais le goût du sang et l’esprit de la meute n’ont pas disparu en lui ; il est aujourd’hui un No Zombie. Il sillonne les routes pour sauver des zombies, un par un, et de rares survivants à l’agonie. Les No Zombies ne sont qu’une goutte d’eau dans l’océan, ils sont pourtant le dernier espoir du monde.

no zombies t1_pl

 

 

Mon avis

Il y avait longtemps que nous n’avions vu errer des zombies dans les rayons de nos librairies préférées ! Les voilà de retour grâce à Olivier Peru. Sans doute inspiré par les évènements que nous vivons depuis presque deux ans, il remet le couvert avec ce nouveau récit dont 4 doses sont d’ores et déjà prévues.

Pour cette nouvelle épopée zombiesque, il apporte une pointe d’originalité pour ce qui est du récit de genre. En effet, si jusqu’à présent on ne revenait pas du monde des zombies, Olivier Peru nous fait le coup d’un autre Olivier (qui raconte lui aussi beaucoup d’histoires) en trouvant LA solution aux maux qui rongent le monde, nouveau Graal du monde moderne : le vaccin.

Voilà donc qu’une petite équipée de survivants, porteurs de l’antidote, sillonne les contrées infectées à la recherche d’autres survivants pour ramener à la vie normale quelques spécimens mordus. Pour l’instant, la précieuse injection fonctionne sans effets secondaires notables apparents. Mais peut-être que ceux-ci arriveront plus tard, ce qui avouons-le, ajouterait un peu de piquant à ce scénario.

Malgré quelques analogies avec la situation actuelle trop flagrantes à mon goût, le scénario est assez bien ficelé et on se prend vite au jeu de cette équipée de vaccinateurs. L’histoire est par ailleurs plus subtile qu’il n’y paraît avec notamment Joseph, le chef des sauveurs, qui est indien. Voilà un petit pied de nez intéressant aux américains qui peuvent être sauvés par les indiens, après les avoir jadis décimés à l’aide notamment de quelques virus. Autre clin d’œil, avec ce Dylon Tusk, multi milliardaire fondateur d’une ville moderne baptisée New Olympus qui pourrait devenir le nouveau refuge des ex zombies.

Evgeniy BORNYAKOV, qui signe là son premier album, nous propose un trait réaliste d’une grande précision avec des décors fouillés et des cadrages insufflant du dynamisme dans la narration. Voilà un dessinateur à suivre que l’on devrait retrouver dans d’autres productions.

Ce No Zombies est donc une bonne série de Zombies, que l’on peut lire librement et sans pass, mais attention, on n’en connaît pas encore très bien les effets secondaires…

Pour ceux qui en veulent encore, deuxième dose en janvier.

Loubrun

 

Un commentaire sur “No zombies – tome 1 – le livre de Joseph

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :