L’épopée de la Franc-maçonnerie – T5 – Le compas et le tomahawk

Scénario : Didier Convard
Dessin : Vincent Wagner
Éditeur : Glénat
56 pages
Date de sortie : 06 octobre 2021
Genre : Histoire, ésotérisme

« J’ai commis les pires crimes ! à l’image des « trois mauvais compagnons » qui ont tué maître Hiram pour lui arracher son secret ! »

Présentation de l’éditeur

Danse avec une louve.

1673, Londres. Le Franc-Maçon John Blod est beaucoup de choses, mais il n’est en aucun cas l’incarnation des principes humanistes de sa confrérie. Rentier désargenté, il dilapide sa fortune dans des agapes sans fin et ne sait que boire davantage pour oublier la perte de toutes ses liquidités… Un soir, plus désespéré que jamais, il commet deux crimes qui l’obligent à embarquer dans un bateau pour l’Amérique. Comme un coup du destin, son navire coule après dix semaines de voyage et, sur la plage où il échoue, des indiens le recueillent pour le soigner. C’est le début de la rédemption pour John. Lui qui avait perdu foi en l’humanité, il se met en quête de sens et de beauté. Aux côtés de sa nouvelle tribu, il réalise un examen de leurs rites qui le laisse perplexe : ils ressemblent à s’y méprendre aux gestes maçonniques sacrés… Est-ce une preuve de l’universalité du message des frères qu’il a abandonnés ?

Aventure, découverte et contemplation au cœur du Nouveau Monde… L’Épopée de la Franc-Maçonnerie continue de nous narrer les grands événements fondateurs de la fameuse, mais non moins mystérieuse, organisation des Francs-Maçons.

Mon avis

Voici donc un nouveau tome de cette série qui était plutôt bien partie mais qui commence, à mon humble avis, à ronronner un petit peu… Il faut dire qu’entre une histoire un peu légère d’une rédemption humaniste à la sauce Little Big Man et un traitement graphique sur lequel j’accroche de moins en moins, je n’ai plus grand chose à me mettre sous la dent…

Après, il faut comprendre les auteurs. Comme nous le précise le toujours très complet cahier explicatif final, les Etats-Unis d’Amérique comptent aujourd’hui les deux tiers des maçons du monde. Il était donc assez logique de dédier au moins un tome au Nouveau Monde même s’il ne s’agit pas spécifiquement des loges mais plus du côté initiatique de la chose qui est ici abordé.

Et puis, c’est l’occasion pour eux de nous montrer une fois de plus que, contrairement à l’idée systématiquement véhiculée par le cinéma hollywoodien d’avant les les années 70, les sauvages ne sont pas forcément ceux que l’on croit (même si dans ce tome on parle plus des amérindiens du Nord-Est du continent et que les westerns, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, dépeignaient plutôt la vie à l’Ouest et dans le Sud).

Bref, attendons la suite en espérant un rebond scénaristique histoire de redonner un peu du peps à tout cela.

Odradek

Un commentaire sur “L’épopée de la Franc-maçonnerie – T5 – Le compas et le tomahawk

Ajouter un commentaire

  1. Le moins qu’on puisse dire sur cette série, c’est que le choix graphique n’est pas très attractif !🙄🤒

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :