Autopsie d’un imposteur

Scénario : Vincent Zabus
Dessin : Thomas Campi
Éditeur : Delcourt
88 pages
Date de sortie : 22 septembre 2021
Genre : Roman graphique

« Tutut ! Comme avocat vous apprendrez vite que les meilleurs mensonges sont ceux que l’on ne formule pas.« 

Présentation de l’éditeur

Comment trouver sa place quand on est certain de ne pas la mériter ? Avec ce polar vintage, Vincent Zabus offre un nouveau défi au talent de Thomas Campi qui prête vie de façon troublante à ce Rastignac de Bruxelles…

Un polar qui se déroule dans les années 50, à Bruxelles, capitale défigurée par les travaux de L’Exposition Universelle. Un polar existentiel entre un maquereau citant Shakespeare et un héros cherchant à trouver coûte que coûte sa place dans un monde trop moderne pour lui. Un polar où il sera question de prostitution estudiantine, de vieilles bourgeoises, de pieds humains congelés et de jolies indics…

Mon avis

Je dois bien admettre que j’avais un apriori très positif avant même d’ouvrir cette BD. En effet, ses deux auteurs ne sont autres que ceux du très sympathique MAGRITTE, Ceci n’est pas une biographie que je chroniquai jadis sur ce même vénérable blog.

Vous serez peut-être content d’apprendre que mon apriori s’est vite transformé en un avis effectivement très positif. Il faut dire que le dessin de Thomas Campi, tout en finesse, et ses magnifiques couleurs, ont de quoi ravir l’œil du bédéphile le plus exigeant. Il y a certes un contraste entre la manière de dessiner les personnages, et notamment leurs visages, plutôt caricaturale, et l’application avec laquelle sont travaillés les décors, mais je pense que c’est voulu et totalement assumé et que cela participe vraiment à l’ambiance que les auteurs souhaitent imprimer à leur histoire.

Et quelle histoire ! Si le thème de l’ascension sociale contrariée par une sorte d’assignation à résidence héréditaire et locale n’est pas trop souvent abordé en BD, il trouve clairement ici un très bon véhicule avec cette autopsie d’un imposteur. J’aurais peut-être apprécié qu’on nous explicite un peu plus les raisons qui font du protagoniste un éternel étranger au monde qu’il souhaite intégrer, mais bon, le message passe tout de même : on ne rentre pas comme ça dans le milieu très fermé des élites d’une société, fût-elle belge…

En bref, une lecture très agréable d’un bon roman graphique magnifiquement illustré.

ScénarioDessinico_Album
coeur_trois_et_demi coeur_quatre coeur_trois_et_demi

Odradek

2 commentaires sur “Autopsie d’un imposteur

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :