Pierre Kroll Piqûres de rappel.


Auteur : Pierre Kroll.
Éditeur : les arènes.
Sortie :28 octobre 2021.
93 pages.
Genre : humour, presse.

« c’est curieux : dès que c’est russe, on se méfie, sauf la vodka. »

Le résumé.

« Pierre Kroll vous invite dans son univers pour revivre l’année 2021 jalonnée de piqûres de rappel : malgré les vaccins, le coronavirus mute et s’accroche, le climat se dérègle et inonde une partie de l’Europe cet été, ce n’est pas la joie à Kaboul, la politique belge est toujours aussi complexe, bisbrouille dans la famille royale anglaise, les Diables rouges n’arrivent pas au bout d’une compétition, etc.
Plus de 250 dessins, déjà publiés ou carrément inédits, vous permettront de revivre l’année, malgré tout, avec le sourire. Toutes ces piqûres de rappel sont d’excellents vaccins contre la morosité ! Vous voulez votre dose ? »

Mon avis.

Pierre Kroll est une sorte d’institution en Belgique francophone. J’ai l’impression de voir ses dessins depuis des lustres, une sorte de point de repère, un peu notre reine d’Angleterre mais version liégeoise, fatalement c’est nettement plus folklorique. Et chaque année quand approche l’hiver, il nous offre une compilation de ses meilleurs dessins de presse. Une sorte d’encyclopédie qui retrace tous les grands évènements de l’année. Et en 2020-2021 on a surtout parlé du coronavir….., censuré, svp une minute sans parler de ce virus ! de Trump , censuré aussi, le néant , c’est tout ce qu’il mérite cette caricature narcissique. De Ursula et de son siège manquant, ah oui le protocole à bon dos quand même mais avec Charles Michel dans le coin, on ne s’en étonne même pas. Les médias ont aussi beaucoup parlé de Jurgen qui n’aura fait qu’un seul mort, la sienne. Des diables et de leur descente en enfer. Heureusement que Wout a gagné quelques étapes au Tour de France et a pu dire « on ne peut pas perdre toutes les semaines ». On parcourt donc ces événements avec le regard affûté de Pierre Kroll qui sait piquer où ça fait mal mais aussi avec la bienveillance qu’on lui connaît. Pour nos amis français, c’est l’occasion de comprendre les rouages hyper compliqués de la politique belge et de découvrir nos épidémiologistes de service. Je vous rassure, ils racontent tous le même refrain.
Et en fermant ce recueil , je me dis que le temps passe vraiment vite et que certains événements me semblent déjà si lointain. A part bien entendu les inondations qui ont marqué tous les esprits en Wallonie.
Voilà, merci à Pierre de nous remémorer tous ça avec le sourire. Et si vous cherchez une idée de cadeau, cet album me semble une évidence.

cotation 3

not_7_10

Samba.
Inscrivez-vous à la newsletter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :