Astérix et le Griffon

Scénario : Jean-Yves Ferri
Dessin : Didier Conrad
Éditeur : Les Éditions Albert René
44 pages
Date de sortie :  21 octobre 2021
Genre : humour

 


Pff ! Tu oublies que tu parles à un livreur de menhirs !

C’est délicat, le menhir !

asterix-griffon

Présentation de l’éditeur

Astérix, Obélix et Idéfix sont de retour pour une 39e aventure. Accompagnés du plus célèbre des druides, ils s’apprêtent à partir pour un long voyage en quête d’une créature étrange et terrifiante. Mi-aigle, mi-lion, énigmatique à souhait, le Griffon sera l’objet de ce grand voyage !

Mon avis

J’attends la parution du nouvel Astérix comme d’autres attendent le Beaujolais nouveau… Depuis le départ de Goscinny, j’avoue avoir quelques fois été déçu car, certes, on est souvent loin des sommets atteints sur des albums comme Astérix légionnaire, Le bouclier arverne et j’en oublie, mais, cette fois-ci, je ne suis pas mécontent. Alors ne croyez pas les pseudo journalistes du net (et vrais bouffons) qui critiquent tel dessin, tel humour ou autre et écoutez plutôt les lecteurs qui ne se trompent pas ! Voici donc nos deux héros, flanqués d’Idéfix et de Panoramix le druide, partant pour les steppes de la Russie antique afin d’aider un peuple ami, les Sarmates, dont le chaman, Cékankondine, a vu en rêve les romains s’emparer de leur animal fétiche, le Griffon de l’histoire. Les gags fusent, les romains toujours aussi pleutres sont affublés de noms bizarres et les guerrières Sarmates (descendantes des amazones, ce sont elles qui combattent tandis que leurs hommes font la popotte et torchent les lardons) de noms étranges. On rigole bien en constatant que le légionnaire qui répand les mauvaises nouvelles effrayantes se nomme Fakenius ou que la cheffe des guerrières à pour nom Maminovna.

Astérix et le Griffon

Dès le début de l’aventure Obélix perd son chien chéri parti derrière un loup et l’on voit, de planche en planche, Idéfix galoper en chef de meute avec une horde de loups à sa suite. Parmi les guerrières on trouve la belle Krakatovna, qui doit trouver époux et veut choisir entre nos deux héros, et devinez qui sera l’heureux élu ? De leur coté les romains ne sont pas en reste, ils ont une très belle prisonnière que tous veulent garder, se battant même pour cela. Le Griffon de l’histoire, dont nous découvrons l’extraordinaire apparence à la fin de l’aventure, colle bien avec une certaine actualité (si vous ne voyez pas laquelle, demandez-moi).

Un bon Astérix donc, bien meilleur que le précédent (La fille de Vercingétorix) et qui suit bien notre réalité (le confinement, le net, le climat, etc.). Le seul reproche que l’on pourra faire au scénariste ce sont ses jeux de mots trop nombreux par planche, mais on lui pardonne car certains sont bons, très bons.

JR

6 commentaires sur “Astérix et le Griffon

Ajouter un commentaire

  1. un album sympa sans plus (le côté Amazones et girl power m’a un peu gonflé). Et c’est vrai qu’il y a beaucoup trop de jeux de mots, a tel point qu’on a l’impression parfois que le scénario est construit autour d’eux (ce qui n’est sans doute pas le cas, mais c’est l’impression que ça donne). il ne faudrait pas que ça devienne l’élément principal des futurs albums.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’ai pas lu les précédents albums du duo Conrad/Ferri, je ne peux donc pas comparer; Mais, pour celui-là, sans être inoubliable, il a été divertissant. Et si je n’ai pas rigolé aux larmes comme avec certains des Goscinny/Uderzo, j’ai quand même laissé échapper quelques esclaffements. Bref, pour le prix, c’est correct. Par contre, mon homme n’a pas eu le même ressenti. Il l’a trouvé pauvre … Mais, il a perdu son âme d’enfant depuis longtemps !!! ☺

    Aimé par 1 personne

  3. Pour être franc, je dois vous avouer que j’avais arrêté les Astérix après les déceptions de la médiocrité de ceux sortis après le décès de son père.
    Puis il y a eu la reprise en 2013, après 4 ans. J’avais aimé le graphisme très proche de Conrad mais n’avais pas eu envie de la lire bien que j’aimais les œuvres de Ferri (Retour à la terre😍).
    Les autres ont suivi sans que ça m’intéresse (en fait je n’aime plus les BD « gros nez »).
    En lisant la chronique, je me suis dit qu’il fallait que je fasse l’effort de le lire afin de donner un avis bien que, contrairement à JR, j’attendais plus du Beaujolais !🍷
    J’ai trouvé que graphiquement c’était plutôt moyen (♥♥♥) et au niveau scénar c’était plutôt mauvais avec une lourdeur des jeux de mots (comme Bruno) pour ados attardés.(♥♥)
    Bref, très déçu. Alors quand je pense que c’est en tête des meilleures ventes… je suis consterné !🙄

    Aimé par 1 personne

    1. Il n’y a pas de quoi être consterné car chaque nouvelle sortie d’Astérix est une très bonne vente ! quand au dessin, pour moi il n’est pas si mauvais que ça, bien que ce soit copie de l’art d’Uderzo… Et ne plus aimer les gros nez, c’est puéril, non ?

      J’aime

      1. Je suis toujours consterné par la pub faite et les ventes record d’œuvres qui n’en ont pas besoin et surtout ne le méritent pas, c’est tout !🙄
        Quant aux « gros nez », ça démontre plutôt que je ne suis pas encore retombé en enfance et je trouve sain de ne pas aimer les BD jeunesse dont je ne me sens pas la cible… vous verrez quand vous aurez atteint la sagesse de mon âge !😜

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :